Cet article date de plus de dix ans.

L'échange de logement pendant les vacances

L'échange de logement pour les vacances est né dans les années 50 et se développe depuis dans une centaine de pays, dont la France. Le concept est simple : une famille vient passer ses vacances chez vous pendant que vous passez les vôtres chez elle. Une fois bien organisé, l'échange de maison est un bon moyen de faire des économies lors de ses vacances.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 7 min
  (©)

L'échange de logement pendant les vacances est un bon moyen
d'alléger considérablement le budget. Si rien n'empêche un Brestois et un
Marseillais d'échanger leurs logements pour quelques semaines, l'échange de
logement concerne fréquemment les voyages plus lointains, les excursions à la
découverte d'un autre pays. Les biens échangés ne sont donc pas nécessairement
similaires, même s'il est souhaitable qu'ils répondent aux standards
internationaux de confort. Certaines familles échangent également leur voiture.

Trouver des familles

Certains sites se sont spécialisés dans le domaine comme Homelink International un des sites américains le plus connu. En
France, quelques sites proposent de mettre en relation les "échangeurs" ou "échangistes" comme "Intervac". Pour adhérer à un réseau, il faut compter entre 60 et
130 euros.

Une fois que vous avez adhéré, vous passez une annonce en
décrivant précisément votre bien, les dates de disponibilité, les activités à
proximité, photographies à l'appui. Vous choisissez les zones géographiques
dans lesquelles vous voulez voyager et entrez en contact avec les familles
intéressées par votre logement. En général, avant d'échanger leurs maisons ou
leurs appartements, les deux familles prennent contact par mail, par lettre ou
par téléphone pour se présenter.

Toutes sortes de personnes sont attirées par l'échange, mais
il y a aussi certaines catégories où l'échange est plus développé. C'est le cas
des enseignants, voire des journalistes qui passent alors par des réseaux
spécifiques.

Les précautions à prendre

Il est recommandé de signer une convention afin de prévenir
les éventuels problèmes. Dans ce document, vous vous accordez sur la remise des
clés (jour d'arrivée et de départ, accueil assuré par la famille ou des amis),
l'utilisation du téléphone (tolérance sur les appels locaux, indemnisation
éventuelle), d'internet (conditions de connexion, code d'accès), des
équipements électroménager (modes d'emploi, contrats d'entretien et garanties),
de la piscine, du linge de maison (laissés à disposition ou non), l'entretien
des animaux domestiques.

Vous pouvez également rédiger un guide d'accueil avec
l'ensemble des commodités (disjoncteur, rangement, modes d'emploi des
équipements), des plans avec les commerces alentours, et pourquoi pas, des
brochures des activités à faire dans votre région...

En cas de vol, de dégradations

L'assurance multirisque habitation ne couvre jamais les
dégradations ou le vol commis par une famille d'échange. Dès lors, la meilleure
solution est de confier vos objets de valeur aux amis ou à la famille ou de les
mettre dans un coffre.

En revanche, de manière générale, les assurances considèrent
que votre logement est mieux protégé s'il est occupé pendant vos vacances. Elles
prévoient ainsi la couverture d'un tiers qui garde votre logement pendant votre
absence. Une extension de l'assurance multirisques habitation que l'on appelle "Voyages et Vacances / Villégiature" garantit les locaux
d'habitation que vous occupez pendant vos vacances. De manière générale, la
solution la plus prudente est de prévenir votre assureur de l'échange de logement
afin de trouver la solution la plus adaptée.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.