Modes de vie, France info

Boîtes à bac : la solution de la dernière chance ?

Un échec au bac, une année qui se termine mal malgré un redoublement. Début juillet, certaines familles désemparées sont à la recherche d'une école privée hors-contrat. Les conseils de Sophie de Tarlé, journaliste à "L'étudiant", qui publie aujourd'hui en exclusivité les taux de réussite des cours privés parisiens sur le site letudiant.fr.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Les boîtes à bac sont des écoles privées hors-contrat. Ce
qui signifie que contrairement aux écoles privées sous contrat, elles ne
reçoivent aucun subside de l'état. Les familles doivent débourser entre 5.000 €
et 8.000 € par an en moyenne pour y inscrire leur enfant et le double en
internat.

Les lycées hors contrat scolarisent plus de 26.000 élèves en
France et préparent au bac général, technologique ou professionnel. Les
externats sont plus concentrés dans les grandes villes comme Paris, Lyon ou
Marseille. Mais en province, il existe aussi un certain nombre d'internats.

Qu'est-ce que les familles recherchent ?

En général, dans les petites classes, on y cherche une
pédagogie différente que celle imposée par l'Éducation nationale : une méthode
Montessori, bilingue ou un enseignement religieux. Mais au lycée, il s'agit le
plus souvent d'éviter un redoublement, une orientation, ou encore le lycée de
secteur.

Le sérieux de l'établissement est très lié aux qualités et
aux compétences de sa direction. Certaines ont vraiment du mérite et font un travail
formidable avec leurs élèves, pas les plus faciles, et obtiennent de très bons
résultats. Ces écoles ont de faibles effectifs (pas plus de 15 en général), et
certaines ont des enseignants vraiment compétents. D'autres sont carrément à
fuir, quand elles ne sont pas la propriété de margoulins qui  profitent du désespoir des familles.

Les critères pour bien choisir

A partir de la seconde, le taux de réussite au bac est
primordial, puisque c'est tout de même le but visé, mais aucun chiffre n'est
publié. L'étudiant a réussi à se procurer les taux de réussite des 33 écoles
parisiennes. Le taux de réussite moyen y est de 67,2 % tous bacs confondus,
général, techno et pros.

Certains se démarquent en affichant plus de 80 % de
réussite, ce qui est exceptionnel. Il en est ainsi pour le bac général de
Fidès (83,7 % de réussite), qui jouit d'une solide réputation avec ses trois
sites parisiens. Avec 85 % de réussite, L'école (XVe) est aussi très appréciée
des familles, qui choisissent d'y mettre leurs enfants souvent après des années
difficiles dans les écoles privées sous contrat de Paris. Enfin le Cours
Hattemer, qui a changé récemment de direction, obtient aussi de bons résultats
avec 81,8 % de réussite. Autre critère : l'avis des parents. Demandez
toujours à contacter l'association de parents d'élèves et des élèves eux-mêmes afin
de vous faire une idée.

Recrutement

Hormis, les caractériels, les élèves sont pris assez
facilement. Un entretien permet de voir si le jeune est prêt à accepter le
règlement, et à travailler.  Un uniforme
est parfois demandé. Mais soyez vous-même réaliste. Une école ne peut pas faire
des miracles. A l'impossible nul n'est tenu pourrait être la devise de certains
de ces établissements.  Certaines
proposent aussi des bacs technologiques, voire des bacs pros. C'est parfois un
choix plus raisonnable.

(©)