Mise à jour, France info

Vincent Dedienne : "Mon fantasme de cinéma, c'était d'être dans les films d'Alain Resnais, donc c'est foiré"

Le comédien Vincent Dedienne était l'invité de "Mise à jour" mercredi sur franceinfo, à l'occasion de la sortie du film "La Fête des mères", son premier long-métrage en tant qu'acteur de cinéma.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(PHILIPPE LAVIEILLE / MAXPPP)

La Fête des mères, de Marie-Castille Mention-Schaar, sort mercredi 23 mai au cinéma. Vincent Dedienne est au casting de ce film en forme de portraits de femmes. Au milieu de sept comédiennes, il incarne Stan, le fils d'Ariane (Nicole Garcia), "un fils poule", décrypte le comédien. "À un moment, on devient un peu le père ou la mère de ses parents", poursuit Vincent Dedienne.

C'est le premier long-métrage du jeune acteur plutôt habitué aux pièces de théâtre. Cette année, il joue dans le seul-en-scène S'il se passe quelque chose (en tournée) et dans Le Jeu de l'amour et du hasard, de Marivaux (à Paris). Jouer dans un film n'est pas vraiment un "fantasme" pour lui. "Mon fantasme de cinéma, c'était d'être dans les films d'Alain Resnais, donc c'est foiré", raconte-t-il. Mais, ça m'a conforté dans l'envie d'en faire parce que je n'étais pas du tout sûr d'aimer ça"

"J'adore revivre l'histoire 100 fois"

Pour Vincent Dedienne, le cinéma et le théâtre n'ont "rien à voir" : "Le cinéma, on attend beaucoup en doudoune ! Et puis une fois que la prise est faite, elle est faite. On n'en parle plus. Il y a beaucoup d'acteurs qui adorent ça. Moi, j'adore refaire tous les soirs la même chose au théâtre. Revivre 20 fois, 30 fois, 100 fois une histoire, c'est quelque chose que j'adore. Ce sont vraiment deux dynamiques différentes."

(PHILIPPE LAVIEILLE / MAXPPP)