Mise à jour, France info

Perrine Desproges, auteur d'un livre sur Pierre Desproges : "Mon père, il ne fallait pas toucher à une seule de ses virgules"

Perrine Desproges, la fille de Pierre Desproges, est l’invitée de "Mise à jour" à l’occasion de la sortie de "Desproges par Desproges".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Perrine Desproges, invitée de franceinfo.
Perrine Desproges, invitée de franceinfo. (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE)

Perrine Desproges sort un livre avec sa soeur, Desproges par Desproges, paru aux éditions du Courroux. Un livre magnifique nourri de souvenirs, de photos, de lettres et de documents inédits, servis par une maquette superbe. On y entre dans l'intimité de Pierre Desproges, disparu en 1988 et resté pour ses textes à l'humour grinçant et ciselé.

Perrine Desproges y rend hommage à son père, bien sûr, mais aussi à sa mère qui, jusqu'au bout, a continué à aimer Pierre Desproges. "Elle a continué a le promouvoir en tant qu’auteur, parce que c’était l’écriture qui pour lui, était le plus important", explique Perrine Desproges.

"Odieux" mais "tendre"

Perrine Desproges confirme que la scène n'est pas ce que préférait son père. C'était le "service après-vente""Il avait l'intention d'écrire pour les autres". Son père se disait "écriveur". "Il n’aimait pas les étiquettes, et puis 'écriveur', ça donne aussi cette notion d’artisanat qu’il ressentait. Il disait : 'Moi je suis menuisier, je travaille comme un menuisier... et un ébéniste dans mes meilleurs jours'".

On découvre aussi un Pierre Desproges intime et tendre. "On a eu du bol", confie Perrine Desproges à l'évocation de son rôle de père. 

Il peut être odieux avec ses copains, avec ma mère – la pauvre, il fallait être une sacrée bonne femme en face... Mais réellement, c’est un tendre

Perrine Desproges

franceinfo

"Il peut avoir des mots qui sortent et qui font vraiment mal, mais il se confond en excuses, il y a une vraie tendresse", ajoute Perrine Desproges, attendrie.  

On apprend aussi qu'il ne supportait pas qu'on retouche son travail. "Mon père, il ne fallait pas toucher à une seule de ses virgules (…) Je ne vous dis pas la pression quand on fait ce livre... Un livre, et il n’est pas là pour se défendre !", lâche Perrine Desproges en riant.

Si elle pouvait faire une mise à jour, que voudrait-elle corriger, modifier ou effacer de Desproges ? "En dehors de son côté odieux, on pourrait corriger son cancer. Ça pourrait être pas mal", lance Perrine Desproges.

Perrine Desproges, invitée de franceinfo.
Perrine Desproges, invitée de franceinfo. (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE)