Cet article date de plus de quatre ans.

Micro européen. Ouragan Irma : les gouvernements en ligne de mire

écouter (6min)

Le gouvernement français a été accusé d'impréparation dans la gestion de l'ouragan Irma qui a détruit une partie de Saint-Martin.

Article rédigé par
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Des palmiers fauchés par l'ouragan Irma, le 10 septembre 2017, à Baie Nettlé sur l'île de Saint-Martin. (MARTIN BUREAU / AFP)

Les critiques contre la gestion de l'ouragan Irma par le gouvernement français ont été nombreuses. Les deux invités nous disent ce qu'ils en pensent : Peter Giesen, correspondant du journal néerlandais Volkskrant et Shellie Karabell, journaliste américaine, collaboratrice du site Forbes.com


La France n'est pas le seul pays dans ce cas, mais le phénomène est bien présent : l'opposition critique tout du gouvernement.

Cette "politique politicienne est facile et prévisible" selon Peter Giesen

C'est en effet facile de critiquer les gouvernements, mais pour préparer "on fait comme on peut", ajoute Shellie Karabell surtout quand on subit Irma, "l'ouragan le plus puissant" que le monde ait connu. C'est en tout cas un "football politique entre Macron et Mélenchon".

Pour la partie néerlandaise de Saint-Martin, le gouvernement de La Haye a été un peu critiqué, mais comme l'île est un état autonome dans le Royaume des Pays Bas, les autorités locales sont responsables de l'organisation contre les cyclones et les ouragans.

SI l'on compare avec la situation en Floride, il n'y a pas eu de critiques contre le gouvernement américain. A Miami, les constructions sont solides, de même que l'ouragan Harvey qui s'est abattu fin août sur le Texas n'a pas donné lieu à polémique.

Les États-Unis se souviennent de l'ouragan Katrina

Le cyclone Katrina avait touché particulièrement la Louisiane en 2005. A l'époque, George Bush s'était vu reprocher d'avoir mal géré la situation. La catastrophe avait fait plus de 1 800 morts.

D'autres parties des Caraïbes ont été touchées, notamment les îles britanniques d'Anguilla et Iles Vierges. Theresa May a été pointée du doigt pour la gestion de la catastrophe mais a répondu que son gouvernement a déployé 1 200 militaires et débloqué 62 millions d'euros pour venir en aide aux Britanniques sur place.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.