Micro européen, France info

Le Royaume-Uni en campagne électorale

Cette campagne pour les élections du 7 mai sera regardée attentivement par toute l'Europe et le résultat du vote aussi. Car si David Cameron est reconduit au pouvoir, il a promis un référendum sur la sortie de son pays de l'UE. Commentaires de John LICHFIELD de "The Independent" et d'Alberto TOSCANO, correspondant du journal "Italia Oggi".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(David Cameron peut afficher un bon bilan avec taux de croissance de 2,6% en 2014 © MaxPPP)

Il y aura dans cette élection britannique un véritable enjeu européen

Pour répondre à la vague d'euroscepticisme, le premier ministre Britannique a annoncé que s'il était élu, il proposerait un référendum  sur le maintien ou non de la Grande-Bretagne dans l'Union européenne . Ce que l'on sait aujourd'hui du scénario : David Cameron demandera d'abord à ses partenaires européens de réformer l'UE et son fonctionnement. Si les 27 autres pays européens ne sont  pas unanimes à soutenir ses demandes, le premier ministre britannique demandera alors que la Grande-Bretagne déroge à certaines règles européennes ou retrouve une souveraineté sur certaines décisions. Ensuite, il soumettra le résultat de sa négociation aux électeurs pour un Oui ou un Non au maintien dans l'UE.

Face au camp conservateur, les Travaillistes ne veulent pas d'une sortie de l'UE

  Ils estiment que ce serait dangereux pour l'économie britannique, les libéraux-démocrates non plus. Très anti-européen, le parti UKIP est en revanche favorable à une sortie. A l'exception du thème immigration et frontières, l'Europe n'est pas encore au coeur des débats mais la campagne électorale ne fait que commencer et la question européenne devrait s'imposer dans les semaines qui viennent.

Les pays de l'UE vont regarder ce qui se passe, en France, en Italie ou en Allemagne, on ne souhaite pas voir la Grande-Bretagne quitter l'UE. 

David Cameron a promis le référendum pour 2017 mais n'a pas exclu récemment de l'organiser plus tôt.  

(David Cameron peut afficher un bon bilan avec taux de croissance de 2,6% en 2014 © MaxPPP)