Micro européen, France info

L'UE entre dans la période Juncker

Au Sommet européen de Bruxelles, l'ancien président de l'Eurogroupe a été désigné président de la Commission européenne. Philip TURLE, de RFI et Paolo LEVI de l'agence italienne Ansa reviennent sur ce sommet dans lequel David Cameron a rejeté jusqu'au bout la nomination de Jean-Claude Juncker, tandis que l'italien Matteo Renzi a marqué fortement sa présence.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Pour Cameron, Juncker est la "mauvaise personne" © maxppp)

 Que va-t-il se passer pour David Cameron ? Il est poussé par la forte vague eurosceptique dans son pays, notamment le parti Ukip vainqueur des dernières élections européennes et a dû contester de façon "féroce" le choix de M. Juncker trop fédéraliste pour les britanniques. Mais obtiendra-t-il de ses partenaires les exemptions qu'il souhaite dans l'UE ?

Quand à Matteo Renzi, à partir du 1er juillet, il utilisera sa présidence tournante de l'UE pour obtenir plus de flexibilité dans la réduction des déficits budgétaires. Lui et François Hollande ont obtenu un accord de leurs partenaires. Dans les six mois qui viennent, l'Europe peut et doit changer et la Commission européenne devra mener une nouvelle politique.

(Pour Cameron, Juncker est la "mauvaise personne" © maxppp)