Micro européen, France info

Grèves, blocages, casseurs : l'image de la France écornée

Les deux invitées de Micro Européen, Susanne FREITAG, correspondante de la TV allemande ZDF et Helena PETAISTÖ, de la TV finlandaise MTV3 donnent leur impression sur la semaine de blocages dans les raffineries ou les dépôts d'essence. Ces événements soulèvent l'inquiétude et ternissent l'image de la France.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Blocage de la raffinerie de Donges © WOSTOK PRESS/MAXPPP)

L'inquiétude vient du contexte : on est à deux semaines du début de l'Euro2016 et les Allemands se demandent si la menace en France n'est pas en train de s'aggraver. Il y a eu les attentats terroristes et maintenant le risque de venir en voiture sans pouvoir trouver de l'essence. Voilà qui gâche la joie des supporters et de la compétition sportive.

En Finlande, les téléspectateurs ont été ahuris en voyant des images de la manifestation de jeudi à Paris. La présence de drapeaux de "Che Guevara" et de l'Union soviétique a suscité une arrivée de mails dans la boîte aux lettres de la chaîne de télévision. Et beaucoup d'incompréhension.

Les deux correspondantes rappellent la grande différence des négociations en France et dans leurs pays respectifs : en Allemagne et en Finlande, on négocie à fond et si rien n'avance on se lance alors dans la grève, alors qu'en France on fait l'inverse. Quand il y a ici des blocages ou des tensions, on dit en Allemagne "ça c'est bien français" .  

(Blocage de la raffinerie de Donges © WOSTOK PRESS/MAXPPP)