Cet article date de plus de sept ans.

Elections britanniques : la victoire des Tories relance l'hypothèse d'une sortie de l'UE

écouter (5min)
Après avoir remporté la majorité absolue, le premier ministre David Cameron a confirmé qu'il organiserait un référendum sur le maintien ou non de son pays dans l'UE. Commentaires sur les raisons de son succès mais aussi les craintes d'une sortie avec Anne-Elisabeth MOUTET, éditorialiste au "Telegraph" britannique et Lara MARLOWE correspondante du quotidien irlandais "Irish Times".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Le Premier ministre, David Cameron reste au 10, Downing Street à Londres © MaxPPP)

Tous les commentateurs l'ont souligné : la victoire nette des conservateurs britanniques à la Chambre des Communes a été une vraie surprise d'autant que les instituts de sondage n'avaient rien décelé.

De plus, le message de son adversaire travailliste Ed Milliband a été mal reçu par les britanniques ; son projet faisait penser à "une économie à la française, avec ses contrôles de prix ".

Au sein de l'UE, l'Irlande et la Grande-Bretagne sont des partenaires commerciaux actifs. Selon une étude du centre "Open Europe", une sortie de la Grande-Bretagne ferait perdre à l'Irlande 3 points de PIB de croissance d'ici à 2030. Sans doute faudra-t-il accorder des réformes à David Cameron mais cela dépendra de ce qu'il demandera à ses partenaires.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.