Cet article date de plus d'un an.

Épisode 4. A la recherche de la vie

écouter

Montons à bord des derniers aboutissements de la recherche internationale sur Mars : Perseverance. Avec toujours pour cet épisode 4 Sylvestre Maurice, astrophysicien et l’un des artisans de ce rover.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une illustration de Mars apparaissant derrière l'une de ses lunes, Phobos. (MARK GARLICK/SCIENCE PHOTO LIBRA / MGA)

“C’est quoi, la vie ? C’est compliqué cette question. Les gens nous reprochent souvent de chercher la vie qu’on a sur Terre. Et c’est vrai que nous sommes un peu biaisés”, reconnaît l’astrophysicien Sylvestre Maurice, l’un des pères de Perseverance, mais aussi de Curiosity. 

La recherche de la vie sur Mars, rien de moins. C’est la mission de ce nouveau rover, une “voiture”, d’une tonne, bardée d’instruments scientifiques miniaturisés. Une vie passée, dont des traces subsisteraient dans son sol. Car Mars a démarré exactement comme la Terre, sur son premier milliard d’années. Mais ensuite, tout s’arrête et même, tout se gèle. Ce qui offre une photographie de la Terre ancienne.

En partenariat avec la Cité de l'espace. 

Des traces aussi précieuses que difficiles à récupérer

Curiosity a prouvé “l’habilité”, mais si son successeur Perseverance trouve des traces de vie, les scientifiques savent déjà qu’elles seront extrêmement ténues. Le rover porte en lui des outils capable d’analyser les échantillons qu’il prélèvera. Mais qu’il puisse lui-même trouver les fameuses traces, avec sa “science du 19e siècle” imposée par les conditions extrêmes, laisse la communauté scientifique plus que sceptique.

Avec Olivier Emond, chef du service sciences, santé et environnement de franceinfo, ce podcast en 7 épisodes vous propose un voyage vers une planète qui a toujours fasciné les hommes. Ils y ont souvent projeté leurs rêves, leurs inquiétudes aussi à certaines époques. Partez à bord des missions qui, depuis ces cinquante dernières années, ont scruté, analysé de loin et de très près cet astre. Embarquez à bord des tout derniers engins prêts à parcourir son sol. Et imaginez notre voyage sur place. L’Humanité est prête à poser, au cours de ce siècle, un premier pied sur Mars. Pour ce voyage sonore, quelques coéquipiers, ingénieurs, planétologue, astrophysiciens, journaliste... et un pas de tir : la Cité de l'espace à Toulouse. Paré au décollage ?

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.