Ma France championne du monde, France info

Jacques Attali : "Mon pavé 2018, c’est l’éducation des femmes à la création de l'entreprise"

L'économiste et écrivain, Jacques Attali, est le président de la fondation Positive Planet. L'ONG intervient avec plus de 30 projets actifs pour développer l'autonomie économique des populations défavorisées. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Jacques Attali
Jacques Attali (MAXPPP)

Jacques Attali est un économiste, écrivain, haut fonctionnaire et essayiste. Il est le co-fondateur et président de l’ONG Positive Planet qui œuvre pour le développement économique, social et environnemental, de façon durable et équitable partout dans le monde. Il défend l’amélioration de l’éducation des femmes, brimées et moins éduquées. Notamment par la création d’entreprise, qu’il considère comme la clé du changement du monde et des mentalités.

Olivier de Lagarde : Vous souhaitez simplement que les femmes gèrent leur foyer comme une entreprise ?

Jacques Attali : Non. Ce que nous souhaitons, ce que je souhaite, c’est que les femmes gèrent une entreprise. Pas leur foyer comme une entreprise, ça elles le font toutes. Mais qu’elles gèrent une entreprise, et qu’elles deviennent PDG d’une entreprise qui peut être toute petite ou devenir très grande. Qu’elles ne dépendent ni de leur mari, ni de la charité pour financer leur vie et l’éducation de leurs enfants.

Cette formation des femmes les plus pauvres à la création d’entreprises, comment faites-vous ?

Il y a des institutions qui le font, comme Positive Planet, mais d’autres aussi à travers le monde. Nous le faisons en apprenant aux femmes à faire des comptes financiers, à savoir ce qu’est un business plan, une étude de marché, à avoir un projet, à créer des conditions pour le réaliser. Nous le faisons dans les quartiers les plus défavorisés en France et dans 40 pays à travers le monde. Ça marche !

Jacques Attali
Jacques Attali (MAXPPP)