Cet article date de plus de neuf ans.

Dans le Morbihan, les photos prennent l'air

écouter (3min)
La Gacilly, à l'est du Morbihan, se transforme tout l'été en une galerie de photos à ciel ouvert, grâce au travail des bénévoles de "Peuples et Nature".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

Depuis dix ans, chaque été, le Festival "Peuples et Nature" de la Gacilly (56) est le rendez-vous des amoureux de la photographie. C'est une association, présidée par Auguste Coudray, qui organise l'événement.

Dans ce village de l'intérieur de la Bretagne, bien connu pour être le siège de l'entreprise Yves Rocher, ce sont environ 800 photos qui sont accrochées dans les rues, ruelles, venelles et jardins pendant quatre mois. 

Il s'agit aussi bien d'oeuvres photographiques d'artistes que de clichés de grands reporters. Toutes ces photos sont les témoins des transformations de la planète et des mondes du vivant. 

Cette année, le thème choisi est l'Allemagne, à l'occasion des 50 ans de l'amitié franco-allemande. Comme le festival, nos voisins d'outre-Rhin sont soucieux des grandes questions liées à l'écologie et au développement des peuples. Le pays jouit d'une édition dynamique et de galeries d'art où, en particulier à Berlin, sont exposés les photographes les plus cotés, comme le couple Becher ou Andreas Gursky. Des artistes comme Michael Lange, Olaf Otto Becker, Jan C.Schlegel et Ursula Böhmer photographient, chacun à leur manière, notre monde et ceux qui l'habitent.

Un art inventif, engagé, dont la Gacilly se fait l'écho, puisque des clichés signés de ces grands noms sont exposés, et les grandes agences participent à cette manifestation. Dans le village, sur les maisons et à chaque coin de rue, se côtoient tous les formats et cohabitent des images d'un ours blanc avec ses petits en Norvège arctique, un ranger portant des défenses d'éléphants dans un parc national en République démocratique du Congo et une vue aérienne d'un désert bolivien au petit matin...

Ces photographies vous arrêtent ; elles vous contraignent naturellement à prendre le temps d'y réfléchir et en mesurer toute la portée.

Lorsqu' on demande à Auguste Coudray comment les habitants du village morbihannais accueillent cette manifestation devant chez eux, il explique que "lorque l'on décroche les photos fin septembre, on ressent une sorte de blues partagé par la population ".

On attend cet été près de 300.000 visiteurs dans les rues de la Gacilly. Bien entendu, cette manifestation est gratuite.

X° festival Peuples et Nature de La Gacilly du 31 mai au 30 septembre 2013

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.