Les Pourquoi, France info

Pourquoi se sent-on plus joyeux quand il fait soleil?

Pas forcément sous le soleil exactement, mais dès qu'il en a dans le ciel, l'euphorie nous gagne. Exactement ! Vous l'avez peut être remarqué depuis quelques jours et la fin de l'épisode hivernal.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Vous allez me dire : c'est parce qu'au soleil, il fait plus
chaud ; on s'y sent plus libre, on n'est pas obligé de se calfeutrer sous
plusieurs épaisseurs de vêtements. S'il n'y avait que ça! Il suffirait de
pousser le chauffage pour être heureux. Or, même en hiver, par moins dix degrés
au dessous de zéro (pour vous dire combien c'est négatif), on se sent mille
fois mieux quand le soleil brille. La température n'explique donc pas tout.

Le Larousse médical est formel : les rayons solaires
activent les échanges de l'organisme
, ils exaltent les oxydations, le
métabolisme et le travail des glandes à sécrétion interne. C'est ce dernier
point qui joue le plus sur notre moral.

Lorsqu'on reçoit les rayons du soleil, notre cerveau
déclenche une sécrétion d'hormones appelées les endorphines
. Pour
faire simple, l'endorphine est l'hormone "du plaisir". Elle est
sécrétée par l'hypothalamus et transportée par le sang vers de nombreux organes
du corps. Une messagère, en quelque sorte, qui procure une sensation de
bien-être à tout l'organisme. 

Ce n'est pas tout. La lumière du soleil agit sur la glande
pinéale
, qui nous fait sécréter davantage de mélatonine, une hormone qui a une
importance capitale sur nos rythmes biologiques, à commencer par le
sommeil. 

Chez les gens bien portants, la sécrétion de mélatonine a
lieu la nuit
. Elle s'interrompt le matin le plus naturellement du monde. Chez
les sujets dépressifs, l'épiphyse secrète de la mélatonine encore quelques
heures après l'aube. Ce déséquilibre hormonal va générer et accroître une
sensation de malaise et d'affliction. Au choix, ou tout à la fois : accroître
et générer, affliction et malaise. 

Enfin, le vrai beau temps ensoleillé entraîne un surcroît
d'ions négatifs dans l'atmosphère
; et ces ions sont favorables à la détente, à
la décontraction, et à toutes sortes de choses plus qu'agréables sans qu'on
sache, là, exactement pourquoi. 

Ce n'est pas une raison pour sortir sans chapeau. A tous les
sens du terme. 

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)