Les Pourquoi, France info

Pourquoi les panneaux de stop sont-ils octogonaux?

Permis à point ou pas, tout le monde sait à quoi ressemble un panneau "STOP". Au lieu d'être rond, comme les limitations de vitesse ou les joyeuses interdictions de stationner, au lieu d'être triangulaire, comme les signaux de danger, il est octogonal, c'est à dire tout en angles, avec huit côtés. Pourquoi cette exception? 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
Philippe VandelRadio France

Mis à jour le
publié le

(©)

Un routier au long cours m'a déjà rétorqué que c'est
parce que les autres pays avaient eux aussi des panneaux de STOP octogonaux.
Exact, mais incomplet. Depuis la conférence de Vienne, nous autres Européens
avons certes uniformisé notre code de la route avec celui de nos cousins
d'outre-Atlantique : les Etats-Unis et le Canada. Mais alors deuxième question
: pourquoi, eux, avaient-ils choisi cette forme géométrique?

A cause de la neige, du givre, et du bon sens. Dans les
contrées très froides, comme en Alaska, la gelée empêche souvent de lire ce qui
est écrit sur les panneaux. Sauf si le panneau présente une forme particulière,
et unique. Car les conducteurs sauront ce qu'il signifie sans même avoir à
déchiffrer ce qui est écrit dessus, ou plutôt dessous, sous la glace et la
neige. D'où l'octogone. 

Stop! 

L'explication s'arrête là.  Et je rappelle qu'en
France, ne pas marquer l'arrêt total au stop est une infraction qui peut vous
coûter 135 euros d'amende, une perte de 4 points et une suspension de 3 ans du
permis de conduire. Une infraction rare pour les conducteurs parisiens
puisqu'il n'existe qu'un seul panneau stop dans toute la capitale. Ce panneau
solitaire est positionné quai Saint-Exupéry, dans le XVIe arrondissement, à la
sortie d'une entreprise de matériaux de construction. 

Hormis ce seul panneau parisien, où il faut bien
l'avouer, le gros du trafic —voitures et deux roues— passe rarement, c'est la
priorité à droite qui constitue la règle en matière de circulation dans la
capitale.

Elle s'applique de la même manière aux ronds-points. Je
précise aux provinciaux envieux que Paris a gagné en feux rouges ce qu'elle a
perdu en panneaux Stop octogonaux, et chaque année il en pousse des nouveaux.
Ce qui ne répond pas à la question : Pourquoi les feux rouges sont-ils rouges?
Ce sera dans un autre Pourquoi ...

Jusqu'à preuve du contraire...

(©)