Cet article date de plus de huit ans.

Pourquoi les autruches enfouissent-elles la tête dans le sable au moindre danger ?

écouter (5min)
"Je vous le demande : est-ce que la voie que retiennent les Français, c’est celle de la politique de l’autruche que propose François Hollande : on se met la tête dans le sable et on continue à dépenser l’argent public?..." Ah, cette fameuse politique de l’autruche ! Combien de fois n’a-t-elle pas été reprochée aux hommes politiques ?
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (© Maxppp)

Avec un argument erroné. Car vous savez quoi ? Une autruche ne plante JAMAIS sa tête dans le sable. Alors pourquoi ce cliché? À cause de Pline l’Ancien... C’est en effet ce naturaliste romain du premier siècle après Jésus-Christ qui, dans sa monumentale Histoire naturelle , rapporte le premier cette curieuse caractéristique des autruches. Sa description sera reprise au fil des siècles par nombre d’auteurs, et pas des moindres, jusqu’à faire de l’autruche le malheureux symbole de la bêtise augmentée de la lâcheté.

Terrible injustice ! Car aucun de ceux qui ont colporté la rumeur n’est allé vérifier ni même n’a tenté de comprendre cette attitude. Remettons les choses en ordre. L’autruche est un animal très grand, puisque les mâles peuvent atteindre jusqu’à 2,80 m. Elle est dotée d’un long cou qui lui permet, dit-on, de voir venir ses ennemis de loin. Elle vit principalement dans des déserts, ce qui la rend vulnérable : on la voit de loin elle aussi.

L’autruche, pour se cacher, a donc tendance à se plier pour se faire plus petite. Mais en aucun cas elle ne met sa tête dans le sable, sinon comment respirerait-elle? Non, il semble bien que l’autruche, loin d’être stupide, utilise un effet visuel que tous ceux qui sont allés dans des pays chauds connaissent bien, et que l’on peut même observer sous nos latitudes en plein été.

Avec la chaleur, en effet, il se forme des mirages. Ce sont des phénomènes de réflexion de la lumière qui, de loin, donnent l’impression qu’il y a de grandes flaques d’eau.Et ces mirages masquent ce qui se trouve en dessous. Ainsi l’autruche, qui vit dans un désert, a fini par "remarquer" qu’en s’aplatissant elle se dérobe aux yeux de ses prédateurs. 

Mais pourquoi et comment le vénérable Pline s’est-il fourvoyé à ce point? On l’ignore. Ses plagiaires n’ont rien vérifié pour les autruches : il n’allaient pas en plus enquêter sur Pline lui-même. 

Jusqu’à preuve du contraire…

  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.