Les Pourquoi, France info

Les Pourquoi. Pourquoi nous suffoquons dans une pièce à 30° alors qu’un bain à 30° nous paraît froid ?

On a eu vraiment très très chaud partout en France cette semaine...Philippe Vandel nous rappelle la différence entre l'eau et l'air par rapport à la chaleur ressentie par notre corps.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
A Paris, le phénomène de canicule est accentué par ce qu\'on appelle des \"îlots de chaleur\". 
A Paris, le phénomène de canicule est accentué par ce qu'on appelle des "îlots de chaleur".  (LUDOVIC MARIN / AFP)

On sort à peine de la canicule, et il était temps que ça se termine ! 30, 35, 37 degrés à l’ombre, et même 39°, presque 40, à Toulouse et à Lyon, le record de la semaine.

Mercredi 21 juin a été la journée de juin la plus chaude en France depuis 1945

Vous l’avez déjà vérifié, le thermomètre à la main. Un bain à 30° évoque un lac de montagne, alors qu’une chambre à 30° rappelle le Sahara. Une seule et même température, deux effets ; comment est-ce possible ?
Osons une hypothèse : parce que dans un cas, on est dans l’eau, et dans l’autre, on est dans l’air. Bien joué La Palice, mais qu’est-ce que ça change?

Commençons par le commencement

La température de notre corps est de 37°, et notre organisme doit sans cesse lutter pour la maintenir. À 30°, que l’on soit dans l’air ou dans l’eau, le milieu extérieur nous vole de la chaleur. Or, l’eau et l’air n’ont pas la même captation de chaleur : l’eau capte la chaleur près de 20 fois plus que l’air. C’est pourquoi le forgeron trempe le fer rouge dans l’eau pour le faire rapidement refroidir, plutôt que de le laisser de longues minutes à l’air libre. 

Revenons à nous, humains. Dans l’air, la température qui nous satisfait, qu’on trouve agréable, se situe suivant les personnes entre 20 et 25°. Quand l’air est à cette température, on ne ressent ni le chaud, ni le froid ; pour la bonne raison que notre organisme n’a pas à faire d’effort pour maintenir le corps à 37°. Quand la température atmosphérique dépasse les 25°, cette semaine par exemple, ou en plein été, notre corps surchauffe parce que l’air environnant ne nous vole pas assez de chaleur. Du coup, l’organisme réagit pour que la température corporelle baisse. On transpire...

En revanche, un bain à 30° ne cause pas du tout la même sensation

On l’a vu, l’eau capte la chaleur 20 fois plus vite que l’air. Par conséquent, l’organisme doit fournir beaucoup plus d’énergie pour se maintenir à 37°. Et, du coup, le bain nous paraît froid. Vous allez me demander : pourquoi n’a-t-on pas froid dans les mers des Caraïbes, autrement dit dans de l’eau elle aussi à 30°?

D’abord parce qu’on remue, on saute, on nage —contrairement à la baignoire—. Et aussi parce que justement on se plonge dans l’eau pour se refroidir, car sous le soleil c’est intenable, il fait trop chaud. Même à l’ombre des cocotiers. 
Y’a des gens qui ont de ces problèmes. 

Jusqu’à preuve du contraire…

 

A Paris, le phénomène de canicule est accentué par ce qu\'on appelle des \"îlots de chaleur\". 
A Paris, le phénomène de canicule est accentué par ce qu'on appelle des "îlots de chaleur".  (LUDOVIC MARIN / AFP)