Les informés de franceinfo, France info

Sur la réforme de l'audiovisuel public, "rien n'est décidé" assure la députée LREM Frédérique Dumas

Les Informés ont évoqué mercredi la révocation de Mathieu Gallet de la tête de Radio France par le CSA.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Frédérique Dumas, députée LREM des Hauts-de-Seine, vice-présidente de la Commission des affaires culturelles et de l’éducation, sur franceinfo, le 31 janvier 2018.
Frédérique Dumas, députée LREM des Hauts-de-Seine, vice-présidente de la Commission des affaires culturelles et de l’éducation, sur franceinfo, le 31 janvier 2018. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Autour de la table des Informés mercredi 31 décembre, il y avait :  Stéphane Durand-Souffland, chroniqueur judiciaire au Figaro, co-auteur avec Pascale Robert-Diard de Jours de crimes : récits (L’Iconoclaste, 17 janvier 2018) ; Frédérique Dumas, députée LREM de la 13e circonscription des Hauts-de-Seine, vice-présidente de la Commission des affaires culturelles et de l’éducation ;  Xavier Denamur, restaurateur, il a collaboré au documentaire de Guillaume Bodin Zéro phyto 100% bio ; Audrey Goutard, chef adjointe du service Enquêtes/Reportages de France Télévisions et Éric Mettout, directeur adjoint de la rédaction de L’Express.

L'extrait. Après la révocation du président de Radio France, Mathieu Gallet, par le CSA, les Informés ont évoqué la réforme annoncée de l'audiovisuel public. La députée LREM des Hauts-de-Seine, Frédérique Dumas est coordinatrice du groupe de travail chargé de faire des propositions. Pour le moment "rien n'est décidé" a répété la députée. Elle assure que toutes les options sont sur la table. Elle a évoqué le projet d'une entité pour rapprocher Radio France et France Télévisions. "Si c’est la holding qui amène quelque chose de plus attractif ce sera ça, a-t-elle dit. Mais rien n’est décidé". Elle a ajouté que "quand on lit le rapport de la cour des comptes sur la fusion. On voit bien que ce n’est pas obligatoirement ce qu’il faut. Ce n’est pas la meilleure solution. Nous on pense qu’il faut des rapprochements. Ils peuvent être de n’importe quel niveau. D’ailleurs, Mathieu Gallet et Delphine Ernotte ont déjà proposé des rapprochements, des synergies. C’est là-dessus qu’on va travailler en premier." Pour conclure, la députée a rappelé la volonté d'Emmanuel Macron : "On veut un service public fort. On veut redonner du sens. On veut relégitimer le sens et ensuite on s’intéressera à la gouvernance (de l'audiovisuel public)."

Frédérique Dumas, députée LREM des Hauts-de-Seine, vice-présidente de la Commission des affaires culturelles et de l’éducation, sur franceinfo, le 31 janvier 2018.
Frédérique Dumas, députée LREM des Hauts-de-Seine, vice-présidente de la Commission des affaires culturelles et de l’éducation, sur franceinfo, le 31 janvier 2018. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)