Les informés de franceinfo, France info

Les informés. "Il n'y a plus d'intérêt autour du débat des candidats du Parti socialiste, car il n'y a plus d'intérêt politique du PS pour les Français"

Les invités des "Informés de franceinfo" sont notamment revenus, mercredi soir, sur le débat entre les candidats du Parti socialiste pour le poste de premier secrétaire du parti.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Les candidats à la présidence du PS, le 7 mars 2018. De gauche à droite, Stéphane Le Foll, Emmanuel Maurel, Olivier Faure et Luc Carvounas.
Les candidats à la présidence du PS, le 7 mars 2018. De gauche à droite, Stéphane Le Foll, Emmanuel Maurel, Olivier Faure et Luc Carvounas. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

Alors que le Parti socialiste est moribond, les quatre candidats au poste de premier secrétaire du parti se sont donné rendez-vous, mercredi 7 mars, pour un débat. Stéphane Le Foll, Olivier Faure, Luc Carvounas et Emmanuel Maurel, se sont affrontés, dans la soirée, à huit jours du premier tour du scrutin, avec l'espoir de convaincre les militants de venir voter les 15 et 29 mars. Cela a également été l'occasion pour les invités des "Informés de franceinfo" de revenir sur le sujet avant ce premier rendez-vous pour les militants socialistes.

L'extrait

franceinfo : Est-ce que ce duel peut relancer l'intérêt autour du Parti socialiste ?

Philippe Moreau-Chevrolet : Non, clairement pas. Cela ne peut pas relancer l’intérêt, car il n’y a clairement plus d’intérêt autour du Parti socialiste, parce que le Parti socialiste n’a plus d’intérêt au niveau politique pour les Français. Il n’y a plus de projet évident, il n’y a pas d’alternance ou d’alternance possible à court terme. Il n’y a pas de solutions à cette question essentielle qui est : À quoi sert le Parti socialiste ? Tant que l'on n'aura pas répondu à cette question, c'est assez peu probable que les gens se passionnent.

Les invités

Benjamin Lucas, membre du mouvement Génération.s

Philippe Moreau-Chevrolet, communicant, président de MCBG Conseil et enseignant à Sciences Po

Audrey Goutard, chef-adjointe du service Enquêtes/Reportages de France Télévisions

Alexandre Sulzer, journaliste politique à L’Express

Les candidats à la présidence du PS, le 7 mars 2018. De gauche à droite, Stéphane Le Foll, Emmanuel Maurel, Olivier Faure et Luc Carvounas.
Les candidats à la présidence du PS, le 7 mars 2018. De gauche à droite, Stéphane Le Foll, Emmanuel Maurel, Olivier Faure et Luc Carvounas. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)