Les informés de franceinfo, France info

Les informés. Affaire Benalla : "Les médias étrangers pointent une gestion de crise catastrophique"

Les invités des "Informés de franceinfo" sont revenus vendredi sur l'affaire Benalla en évoquant notamment les unes des journaux à l'étranger. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Virginie Lepetit, chef d’édition à Courrier International, invité de l\'émission \"Les Informés\", le 20 juillet. 
Virginie Lepetit, chef d’édition à Courrier International, invité de l'émission "Les Informés", le 20 juillet.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

La polémique de l'affaire Benalla dépasse les frontières. Alexandre Benalla, chargé de mission à l'Élysée, a été placé en garde à vue vendredi 20 juillet, après avoir été filmé le 1er mai en train de frapper un manifestant. Cette affaire paralyse l'Assemblée nationale, où les députés réclament des comptes et des explications au gouvernement. Une affaire dont les médias étrangers se font aussi l'écho. Les journalistes qui traitent le sujet "sont abasourdis et consternés", explique Virginie Lepetit, chef d’édition à Courrier International. 

L'extrait 

franceinfo : Comment est perçue cette affaire à l'étranger ? 

Virginie Lepetit : On a commencé à regarder ce que disent nos confrères à l'étranger. Ils sont quand même abasourdis et plutôt consternés. Le journal suisse Le Temps parlait de l'Élysée "version violence" ce matin. Tous pointent une gestion de crise catastrophique. Le New York Times affirme que ça enfonce un petit peu plus le clou sur une présidence monarchique. Mais ce que je trouvais le plus intéressant, c'est le journal belge Le Soir, qui lui se demande pourquoi cette vidéo qui a circulé avant, n'a acquis une importance médiatique que maintenant ?  Et donc ce que constate le quotidien belge, c'est l'hypothèse qu'il avance en tout cas, c'est que la France a fini par s'habituer à la violence de la part des forces de l'ordre, et que cette affaire révèle cela, que la violence policière est devenue quasiment banale et qu'elle ne prend une importance politique que si quelqu'un du gouvernement ou de de la présidence est mouillé. 

Les invités 

Virginie Lepetit, chef d’édition à Courrier International

Hervé Nathan, directeur adjoint de la rédaction de Marianne

Frédéric Farah, économiste, chercheur et enseignant à l’université Panthéon-Sorbonne

Alexia Germont, présidente fondatrice du think tank France Audacieuse

Virginie Lepetit, chef d’édition à Courrier International, invité de l\'émission \"Les Informés\", le 20 juillet. 
Virginie Lepetit, chef d’édition à Courrier International, invité de l'émission "Les Informés", le 20 juillet.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)