Cet article date de plus de huit ans.

Sfar, Appelfeld, L'Homme : trois grands écrivains parlent aux ados

écouter (5min)
Quand trois grands écrivains s'adressent aux ados, ils vont à l'essentiel : la liberté, l'humanité... La preuve dans les Enfants des livres sous les plumes de Joann Sfar, Erik L'Homme et Aharon Appelfeld.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

Il aura attendu, longtemps, le romancier Aharon Appelfeld
avant d'écrire un roman pour enfant. Né en 1932 à Czernowicz, survivant de la
Shoah, il s'est inspiré de son histoire pour écrire Adam et Thomas, l'histoire
de deux enfants, abandonnés dans la forêt par leur mère, qui promet de venir
les chercher le soir même. On devine la suite, des soirs, et des nuits, et des
journées, il s'en passe, dans le froid, la peur, la faim, avant que leurs mères
reviennent. Appelfeld n'a pas voulu donner à son roman un caractère
tragique : être dans la forêt, en ces temps barbares, c'est aussi être
protégé de la folie des hommes, il y a une place pour le rire, pour le jeu. Le
récit, écrit en hébreu, est merveilleusement servi par la plume de Valérie
Zenatti, traductrice attitrée des romans d'Appelfeld mais aussi formidable
romancière pour les enfants. Et les aquarelles sensibles de Philippe Dumas
épousent à merveille l'histoire. C'est à L'Ecole des loisirs, à partir de 9 ans
pour les bons lecteurs.

Une autre forme d'initiation, cette fois imaginaire, c'est Le
regard des princes à minuit,
le nouvel opus d'Erik L'Homme, millionnaire en
lecteurs avec sa trilogie Le livre des étoiles. Un ouvrage bref – 138 pages –
mais dense, complexe, et qui pourtant se dévore. Il est construit autour de
sept épreuves inspirées par la chevalerie, époque que L'Homme, médiéviste de
formation, connaît sur le bout des doigts. Mais il situe l'action dans le monde
d'aujourd'hui, parvenant avec un sens remarquable du détail et de la situation,
à montrer au lecteur que la liberté commence quand on commence à choisir et
qu'il n'y a pas à chercher plus loin. Le livre invite à la dissidence, au refus
de se soumettre à tous les diktats que ce soit ceux de la mode, de la
consommation ou de la pensée unique. Il est publié dans la collection Scripto
des éditions Gallimard, pour les 13 ans et plus.

Egalement chez Gallimard, Joann Sfar enfin, artiste polyvalent – auteur
de BD, cinéaste, romancier... Il s'adresse dans Grandclapier aux ados dans le
registre de l'heroïc fantasy, un genre codé et archi codé qu'il dynamite avec
sa verve légendaire. Un second tome est annoncé. Les ados l'attendront avec
impatience.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.