Cet article date de plus de dix ans.

De la maternelle à la maison

écouter (5min)
On console les tous petits de la fin des vacances aujourd’hui dans Les enfants des livres, avec quatre albums pour créer du lien entre l’école et la maison.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Que se passe-t-il, toute la journée, dans la boîte à doudous où les petits déposent leurs peluches en arrivant à l’école ? C’est le fil rouge du très joli album que publient Christophe Lécullée et Lucile Placin  chez Actes Sud Junior. Un album petit format rectangulaire habilement habité par des compositions gracieuses. Mais surtout une histoire débordante de tendresse qui affronte les sentiments intenses liés au fait de se détacher de son doudou : la peur de la perte, de l’abandon, de la solitude... Le titre, tout simplement : Dans la boîte à doudous.

L’alphabet, pour notre deuxième album, petit format en hauteur, également chez Actes Sud Junior. Son titre Abécédaire insolite français et anglais. Florence Guiraud revisite ce grand classique qu’est l’abécédaire en imaginant des rencontres tantôt cocasses, tantôt émouvantes, tantôt surréalistes, puisqu’à chaque lettre sont assignés deux mots, un en français, l’autre en anglais. La lettre O imagine ainsi la rencontre entre une oie et une pieuvre – « octopus » en anglais -, la lettre D ouvre sur un pas de deux entre une danseuses et un chien – « dog » -, le W de Wagon permet à un petit cochon de tirer fièrement un train rempli de loups – « wolf ».

L’alphabet toujours, plus classique mais aussi plus interactif avec ce volume de la collection Mes premiers apprentissages aux éditions Gründ. Même principe – celui de l’abécédaire mais avec des magnets pour disposer les lettres dans des cases prévues à cet effet.

Enfin pour les enfants qui auraient – déjà – la tête dans les nuages, on recommandera le volume consacré à L’Espace de la collection Questions-Réponses des éditions Nathan. Elle est ciblée 4-6 ans – à lire donc avec les parents mais l’enfant peut évidemment la reprendre plus tard en lecture autonome. Belles iconographies, et questions à hauteur d’enfant, par exemple « Le soleil est-il une boule de feu , », « le Soleil pourrait-il s’arrêter de briller ? » où encore « Qu’y a-t-il sur la lune ? ». Le texte est de Delphine Grinberg, les illustrations de Jean-François Penichoux.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.