Les choix de France Info, France info

Gabriel Culioli: "Toutes ces subventions ne servent à rien, parfois elles vont alimenter les caisses du grand banditisme"

Manuel Valls, ministre de l'Intérieur lance un appel depuis la Corse, où il se trouve pour 2 jours " Les corses doivent se mobiliser contre la violence". Des propos qui ont suscité beaucoup de réactions. Jean Leymarie est en ligne avec l"écrivain Gabriel Culioli qui a beaucoup écrit sur la Corse et sur ses habitants.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

"Je trouve que les propos de Mr Valls sont vraiment malvenus à un moment où il y a énormément de réactions, notamment au niveau du racket " dit l'écrivain.

"Le grand problème en Corse c'est que tout se sait, quand vous voyez des personnes qui sont recherchées pour assassinat, qui se baladent dans les villages, en narguant les villageois, parce qu'ils sont indicateurs de la police ou de la gendarmerie [...] ça ne donne pas tellement confiance en la justice " ajoute-t-il.

 Gabriel Culioli déclare également :  "Il n'y a pas de mafia en Corse, il y a des bandes de criminels qui pourraient être hors d'état de nuire si d'abord pendant des années, l'Etat n'avait pas mis tous ses moyens repressifs contre les nationalistes clandestins et si d'autre part il n'y avait pas cette perpétuelle guerre des polices qui finit par tuer tous les efforts "

Manuel Valls doit signer aujourd'hui l troisième tranche du plan d'investissement pour la Corse de plus de 500.000.000 d'€.

A la question de Jean Leymarie qui est de savoir si ce plan est bien adapté, Gabriel Culioli répond qu'il est "très dubitatif, parce que les subventions quand elles sont là, elles donnent un sentiment de regain à l'économie, mais si par ailleurs il n'y a pas d'investissement à long terme, ça ne sert pas à grand chose [...] Tous les ministres de l'interieur se sont cassés le nez sur la Corse ".

 

(©)