Cet article date de plus de huit ans.

Sur les traces d'Arthur Rimbaud

écouter
Voyageur, historien, Sébastien de Courtois a suivi les traces d'Arthur Rimbaud, de Djibouti jusqu'en Egypte. C'est sur cet itinéraire que le jeune poète a passé ses dix dernières années à chercher la vie, loin de la littérature.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (©)

C'est en
partant sur la trace des coptes, les chrétiens d'Ethiopie ou d'Egypte, que l'historien
Sébastien de Courtois
a rencontré Rimbaud. Littéralement.

Un soir
d'hiver à Tadjoura
, un petit port de pêcheurs de Djibouti, Sébastien de Courtois
croise un jeune homme qui ressemble étrangement au poète. A tel point qu'il se demande
s'il n'est pas le fruit d'une de ses descendances. Cela le travaille et
quelques jours plus tard, tout à fait par hasard, chez un vieux bouquiniste, il
tombe sur l'œuvre complète d'Arthur Rimbaud. Il se plonge dans la lecture,
notamment des lettres, que le jeune homme en rupture de ban avait écrites à sa
mère. Sébastien de Courtois est d'abord fasciné par le lien qu'il peut faire
entre Rimbaud, qui démarre une autre vie sur les rives de la mer Rouge, et
l'Afrique qui l'entoure. Les paysages, les hommes et l'atmosphère. Sébastien de Courtois décide de changer de cap
et de mettre ses pas dans ceux de Rimbaud qui essayait de gagner sa vie en
faisant notamment du commerce d'armes.

C'est ce qu'il
raconte dans un livre paru chez Nil, Eloge du voyage, sur les traces
d'Arthur Rimbaud
. Cette quête a conduit Sébastien de Courtois d'Ethiopie jusqu'en
Egypte, à Alexandrie. Il a effectué une incursion involontaire en Somalie où il
a été retenu prisonnier quelques jours sans plus de dommages.

Et au bout de
ce voyage, Sébastien de Courtois constate que, finalement, depuis Rimbaud peu
de choses ont changé
. " L'Afrique que
j'ai découvert, c'est l'Afrique de l'Est qui est vraiment très particulière. J'ai
été fasciné, subjugué par la beauté, l'intelligence des gens, leur dynamique.
Ce sont des pays en pleine évolution, je pense à l'Ethiopie, qui est en train de
rattraper un grand retard au niveau économique et social. C'est un pays
spirituel, les trois monothéismes y sont présents : le christianisme, l'islam
et le judaïsme, ceci depuis des temps immémoriaux. Et j'ai essayé d'imaginer le
Rimbaud de l'époque et finalement, au bout du compte, dès qu'on sort un peu des
sentiers battus, les descriptions qu'il fait à la fin du XIXe siècle
pourraient être exactement les mêmes aujourd'hui."

Sébastien de
Courtois nous raconte l'histoire de Rimbaud en Afrique où il a connu mille et
mille difficultés et où il a toujours su retomber sur ses pas par une pirouette
de l'esprit. C'est une aventure à la fois dans le temps et l'espace, et aussi,
une aventure intérieure.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.