Les aventuriers, France info

Aventures en Guyane

Les rêves méritent-ils un engagement total ? Jusqu'à en mourir ? Raymond Maufrais aurait 88 ans aujourd'hui s'il n'avait pas été emporté par son rêve. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

A l'âge de 23
ans, Raymond Maufrais voulait accomplir quelque chose de grand, du jamais fait, traverser la
Guyane jusqu'au Brésil en passant par les monts Tumuc-Humac. Nous sommes au
tout début des années 50, cette région est encore une zone blanche sur les
cartes, une terra incognita.

Fils d'un
comptable de l'arsenal de Toulon, Raymond Maufrais s'engage à 18 ans dans la
résistance sans savoir que son père en est l'un des chefs. Après le chaos de
ces années noires, il veut revenir à l'authenticité. Il se joint à une
expédition qui part à la rencontre d'Indiens au Brésil. Fort de cette
expérience, le jeune Maufrais décide de monter sa propre exploration, en
solitaire.

C'est son
carnet de route que l'on peut découvrir ou redécouvrir grâce à la collection
Points Aventure dirigée par Patrice Franceschi.

Raymond
Maufrais est bien mal préparé. Il n'a pas de moyens, perd des semaines, des
mois à attendre des occasions qui l'amènent plus profond dans la jungle. Sur
place, personne n'y croit. Le voyage est éprouvant, le jeune homme,
sous-alimenté, fatigué, parvient quand même à avancer et s'approcher des monts
Tumuc-Humac. Avec un vrai talent littéraire, il décrit son quotidien avec
toutes ses misères, sa solitude, ses doutes, sa volonté aussi de s'en sortir
vivant ne serait-ce que pour l'amour de ses parents.

Même s'il
sait que l'échec signifie la mort, il ne se plaint jamais. Comme le fait
remarquer Patrice Franceschi, Raimond Maufrais est un idéaliste...

 "Ce garçon
qui a 23 ans, c'est vraiment quelqu'un épris d'idéal, d'aventures et de liberté
comme à cette époque-là après la guerre certainement beaucoup de jeunes
l'étaient. Et sa profonde motivation c'est pas la reconnaissance extérieure au
public ou l'exploit. C'est pas du tout ça. Il est vraiment en compétition avec
lui-même et uniquement avec lui-même. Il veut accomplir quelque chose de grand
dans le domaine de l'exploration, car il espère sur l'itinéraire des
Tumuc-Humac qui sont encore inexplorés, trouver des choses qu'on ne connait
pas. Et c'est uniquement ça qui le motive et la modestie de son texte mis en
parallèle avec sa façon, à la fois de braver le destin et de l'affronter
courageusement avec une grandeur d'esprit et une grandeur d'âme formidables, va
de pair également avec l'amour qu'il porte à ses parents qu'ils veut absolument
retrouver. Et les dernières notes de son carnet sont pour eux quand il le
dépose sur la berge avant de monter sur un radeau et de disparaître."

Le père de
Raymond Maufrais consacrera le restant de sa vie à rechercher son fils. Seize
années fans la jungle amazonienne, en vain. Mais ça c'est une autre histoire.
Le récit de Raymond Maufrais reste en tout cas une belle leçon de conviction et
de courage.

(©)