Cet article date de plus de neuf ans.

Le passage du Moyen Age à la Renaissance expliqué

écouter (5min)
"Quattrocento", de Stephen Greenblatt est un livre événement, couronné aux Etats-Unis par le prix Pulitzer, qui répond enfin à la question que beaucoup de gens se posaient parmi les intellectuels et les historiens : Comment la Renaissance a-t-elle chassé le Moyen Age ?
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

Invité: Christophe Ono-dit-Biot, directeur adjoint de la rédaction du Point.

La réponse est simple, et Quattrocento , de Stephen
Greenblatt (Flammarion), va la développer à travers un récit extrêmement romanesque. La
Renaissance a chassé le Moyen Age grâce à un livre, un simple livre, qui nous
venait de l'antiquité. Un livre perdu qu'un moine, un humaniste, a retrouvé
dans un monastère allemand en 1417 et qui va complètement bouleverser la
manière dont on pensait le monde au XVIe siècle.

Stephen Greenblatt, l'auteur, est un grand professeur de Harvard,
mais c'est aussi un homme très original, réputé avoir réinventé la façon de
présenter l'Antiquité. C'est le biographe de Shakespeare, une biographie qui
est restée neuf semaines dans le top ten du New York Times.

Son héros, le Pogge, n'est pas seulement un passionné de
parchemins, c'est un coureur, un type dingue de femmes, qui a 19 enfants, qui a
écrits des textes grivois tout en étant un grand humaniste. Il a été secrétaire
d'un pape, je l'ai dit, mais un pape totalement corrompu, et c'est l'occasion
pour Greenblatt de nous ouvrir les portes d'un monde absolument fascinant, et
assez peu connu : la cour du pape où vous croisez à la fois, des moines
séducteurs, des agents secrets motivés par l'argent, des prostituées et des
humanistes d'exception, ça grouille de vie et d'intrigue, d'érudition et de
vice, c'est absolument passionnant.

Dans ce livre, on voit comment, grâce à un livre, un monde obscur,
obscurantiste, après des siècles de nuit, se met à s'illuminer !

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.