Cet article date de plus de dix ans.

L'Opéra Comique met à l'honneur des oeuvres méconnues

écouter (5min)
L'opéra vient d'ouvrir sa saison 2012 avec la production d'Amadis de Gaule, une oeuvre de Jean-Chrétien Bach, le dernier fils de Jean-Sébastien Bach. Cet opéra n'avait jamais été repris en France depuis sa création en 1779. Depuis plusieurs années, l'Opéra Comique a entrepris de redonner vie à des oeuvres oubliées du répertoire. Comme celles-ci, la salle Favart reste méconnue..
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

La
salle Favart (autre nom de l'Opéra Comique) est bâtie sur une étroite parcelle de terrain située à
proximité du
boulevard des Italiens. Mais elle tourne le dos à cette artère très
passante, ce
qui lui enlève toute visibilité. C’est sans doute pourquoi elle reste
peu
connue, ignorée par la plupart des touristes et par le grand public.

Ce
théâtre, par deux fois reconstruit au XIXème siècle à la suite
d’incendies, a
été inauguré en 1898. Son architecte, Louis Bernier, a fait appel à la
fine
fleur des beaux arts et aux meilleurs artisans d’art de l’époque pour sa
décoration, considérée par les spécialistes du World Monument Found, une
fondation américaine qui participe à la rénovation de monuments dans le
monde
entier, comme le plus beau décor architectural édifié en France sous la
3ème
république. La
fondation apporte d’ailleurs son soutien à la restauration du foyer de
l’Opéra
Comique. Deux des fresques qui s’y trouvent ont ainsi pu retrouver leur
éclat.
Le chantier doit se poursuivre au cours des prochaines années.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.