Le zoom culture, France info

"Effets secondaires", de Steven Soderbergh

Le cinéaste Steven Soderbergh a décidé, à 50 ans, d'arrêter le cinéma. Son avant dernier film, "Effets secondaires", sort demain dans les salles.

(©)

Avant de mettre un terme à sa carrière, Steven Soderbergh
sera resté extrêmement prolifique. En deux ans, le cinéaste a sorti cinq films :
Contagion, Piégée, Magic Mike, Effets secondaires et Liberace , avec une envie
de divertir avant tout.

Effets secondaires regorge de rebondissements, multiplie les
points de vue, et au final livre un suspens classique mais efficace. En toile
de fond, les dérives d'une industrie pharmaceutique décidée à éradiquer jusqu'aux
moindres soupçons de tristesse.

"La tristesse est très différente de la dépression.
Aux Etats-Unis, il y a des publicités à la télévision qui essayent de vous
convaincre que vous êtes dépressifs. C'est comme une énorme expérience chimique
sur nos cerveaux et c'est assez étrange.
"

Synopsis : Jon Banks est un psychiatre ambitieux. Quand
une jeune femme, Emilie, le consulte pour dépression, il lui prescrit un
nouveau médicament. Lorsque la police trouve Emilie couverte de sang, un
couteau à la main, le cadavre de son mari à ses pieds, sans aucun souvenir de
ce qui s'est passé, la réputation du docteur Banks est compromise...

Liberace racontera l'histoire du pianiste homosexuel et
extravagant, Valentino Liberace. Il sortira prochainement aux Etats-Unis, mais directement
à la télévision. Le film a fait peur aux studios et c'est l'une des raisons qui
poussent le réalisateur à arrêter.

"Ce qui me frustre avec l'industrie hollywoodienne c'est
qu'elle est devenue incompétente. Je vois toutes les erreurs et les mauvaises
habitudes qu'il faut combattre. L'exemple le plus frappant est la manière dont
les films sont vendus. Les sommes dépensées pour la sortie et le marketing
sont devenues dingues et déterminent quel film doit être tourné ou pas.
"

(©)