Le zoom culture, France info

"Cevded Bey et ses fils", d'Orhan Pamuk

C'est un livre monumental, difficile, mais qui vaut la peine de s'y confronter car il contient en germe toute l'œuvre d'un des plus grands écrivains du monde, Orhan Pamuk, prix Nobel de littérature en 2006.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Cevdet Bey et ses fils © Gallimard)

 Orhan Pamuk est considéré comme un contestataire dans son pays, parce qu'il a souvent dénoncé, dans ses livres, mais aussi dans la presse, les dérives du pouvoir politique turc, la montée de l'islamisme, le manque de liberté d'expression, la responsabilité des turcs dans le génocide kurde et arménien, ce qui lui a d'ailleurs valu des menaces de mort et une assignation devant les tribunaux. C'est le premier écrivain du monde musulman à avoir condamné publiquement la fatwa lancée contre Rushdie en 1989.

Cevded Bey et ses fils est son premier roman. On y plonge avec à l'esprit les mots que Pamuk avait au moment de sa réception du Nobel : "Jusqu'à 30 ans, je n'ai pas gagné un kopek, j'habitais chez ma mère, et je n'arrivais tout simplement pas à être publié. J'avais honte - tellement honte ! ".

On comprend pourquoi il n'a pas gagné un kopek, parce que ce livre est passionnant, mais difficile, et surtout extrêmement ambitieux. C'est le récit, à la troisième personne, de l'histoire de sa famille sur trois générations : 1905, Cevdet Bey, le fondateur, homme d'affaires constitue la fortune de la famille ; 1935, Rafik, le fils raté et dilapideur ; 1971, Ahmet, le petit-fils qui, à la veille du coup d'Etat militaire,  relèvera par l'art cette famille en décomposition. Après avoir cherché les traces écrites (carnets, journaux, livres) par Cevdet Bey, Orhan décida de ne se fier qu'à sa propre imagination pour retracer son portrait. "L'art est une forme de connaissance ", à condition de tout inventer.

Si vous aimez vraiment cet écrivain, vous aimerez Cevdet Bey et ses fils qui est vraiment la matrice de Pamuk. Puisqu'on y retrouve tous ses thèmes : les troubles de l'identité, rivalités entre frères, la transmission des secrets entre générations, la quête de la beauté, la  recherche de l'amour perdu. C'est subtil, c'est intime, c'est vaste, et c'est aussi un choc, celui de la confrontation entre Orient et Occident.

Le rencontrer

Orhan Pamuk sera présent aux Assises Internationales du Roman qui se dérouleront à la Villa Gillet, à Lyon, du 19 au 25 mai.

(Cevdet Bey et ses fils © Gallimard)