VRAI OU FAKE. Présidentielle : le vote électronique sera-t-il instauré, comme l'affirment des messages sur les réseaux sociaux ?

écouter (3min)

Les messages, partagés plusieurs milliers de fois, alertent sur des "fraudes à venir". C'est faux. Si le vote à distance a été évoqué pendant le quinquennat, il ne sera pas mis en place pour 2022. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Capture écran du tweet de Florian Philippot.  (CAPTURE ECRAN TWITTER)

Le gouvernement prévoit-il la possibilité de pouvoir voter électroniquement pour la prochaine présidentielle ? C'est ce qu'affirme, ou plutôt dénonce, un message très partagé sur les réseaux sociaux. La publication, relayée notamment par Florian Philippot, président des Patriotes, affirme que le vote électronique va être mis en place et qu'il permettra des "fraudes massives". 

Pour appuyer le propos, le message est accompagné d'une vidéo qui semble extraite d'une chaîne info, puisqu'il y a en bas de l'écran un bandeau qui évoque la 5e vague de Covid, mais surtout on voit Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, disant ceci : "Il y a un engagement dans le cadre de la campagne présidentielle de permettre un vote électronique aux Français qui le souhaitent. Et cet engagement, il est réactivé, renforcé par la crise sanitaire." Sauf que tout est faux. La cellule Vrai du faux vous explique. 

Un montage d'une ancienne conférence de presse 

Le message diffusé sur les réseaux sociaux, et dont la vidéo cumule plus de 50 000 vues sur Facebook, est faux. D'ailleurs, Gabriel Attal dénonce sur Twitter "une manipulation inacceptable"

Les propos tenus par Gabriel Attal dans la vidéo ont vraiment été prononcés mais c'était il y a presque un an. On en retrouve une trace ici. En clair, cette vidéo a été sortie délibérément de son contexte et ceux qui l'ont publiée sur internet ont ajouté un faux bandeau d'information qui évoque la 5e vague de Covid, pour faire croire que la vidéo est actuelle. D'autant que ce faux bandeau est bien pratique puisqu'il cache la date sur le pupitre du ministre. 

La véritanble image sans le faux bandeau qui cache la date sur le pupitre.  (YOUTUBE)

En réalité, cette vidéo date du 17 février 2021. Et en réécoutant la conférence de presse (à partir de la 28e minute), on s'aperçoit que Gabriel Attal répond à une question d'un journaliste à propos d'un amendement soumis à l'époque au parlement pour proposer le vote à distance. Amendement qui d'ailleurs avait été rejeté, mais cela, la vidéo qui tourne sur les réseaux sociaux ne le précise pas. 

Enfin, même si c'était un engagement de campagne d'Emmanuel Macron, le porte-parole du gouvernement a confirmé à franceinfo que le vote électronique n'est pas à l'ordre du jour d'ici la fin du quinquennat. Les 10 et  24 avril prochains, il faudra bien se rendre à l'isoloir, comme d'habitude, pour pouvoir voter. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.