Cet article date de plus de deux ans.

VRAI OU FAKE. La moitié des seniors qui arrivent au moment de la retraite sont-ils déjà sans emploi comme l'affirme Laurent Berger ?

Le secrétaire général de la CFDT, opposé à l'idée d'Edouard Philippe de repousser l'âge de la retraite jusqu'à 67 ans, affirme qu'un senior sur deux n'a déjà plus de travail au moment de pouvoir prendre sa retraite. C'est plutôt vrai.

Article rédigé par franceinfo, Joanna Yakin
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min
Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT était l'invité du "8h30 franceinfo", jeudi 30 septembre 2021. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Repousser l'âge de départ à la retraite jusqu'à 67 ans, c'est la proposition de l'ancien Premier ministre, Edouard Philippe, qui s'exprimait jeudi 30 septembre dans les colonnes du magazine Challenges. "Ce serait une bombe de faire un truc pareil", lui a répondu le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, interrogé le même jour sur franceinfo. Le syndicaliste a par ailleurs moqué cette proposition en expliquant que "la moitié des seniors qui arrivent au moment de la retraite ne sont déjà plus en emploi, parce que les entreprises les ont mis dehors." 

53% de seniors passés directement de l'emploi à la retraite

Selon une étude de la DREES, le service statistique du ministère de la Santé, un peu plus de la moitié des retraités sont passés directement de leur emploi à la retraite, c'est à dire qu'ils ont effectué des trajectoires sans aucune année de non-emploi lorsqu'ils avaient entre 50 et 67 ans. A l'inverse, il y a 46% de retraités pour qui cela n'a pas été aussi simple. Ceux là, quand ils avaient entre 50 et 67 ans, ont connu au moins une année sans travail.

Etude "Les retraités et les retraites" - édition 2021 - DREES (DREES)

Des fins de carrière très variées

Si des études démontrent bien que les seniors sont davantage touchés par du chômage de longue durée, l'étude de la DREES tend également à montrer que les trajectoires de fin de carrière pour les 50 à 67 ans n'ayant pas eu de fin de carrière rectiligne sont très diverses. En 2019, seuls 15% des personnes âgées de 59 ans n'étant ni en emploi ni à la retraite étaient au chômage. Les autres pouvaient notamment être en maladie ou invalidité. "La sortie d’activité en fin de carrière n’étant pas un processus linéaire pour de nombreux assurés sociaux, une partie substantielle d’entre eux transitent, après 50 ans, par des situations où ils ne sont 'ni en emploi ni à la retraite ou en préretraite' (seniors dits NERP ). Ces situations sont diverses, et le chômage n’en représente qu’une partie – minoritaire – parmi d’autres", explique l'étude.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.