Cet article date de plus de neuf ans.

Vincent Peillon dit-il vrai sur l'école primaire française ?

écouter (3min)
Le ministre de l'Education affirme que "la France est le pays qui met le moins d'argent de tous les pays de l'OCDE dans l'éducation primaire". Vrai ou faux ? Réponse ici.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

Faux

La France n'est pas le pays de l'OCDE qui injecte le moins d'argent dans le primaire. Le Mexique ne dépense que 2.185 dollars par élève et par an dans le primaire, d'après une étude de l'OCDE parue le mois dernier qui porte sur l'année 2010. Plus avares que la France, on trouve encore le Chili, la République Tchèque, l'Estonie, la Hongrie, Israël, la Pologne, le Portugal, et la Slovaquie.

Mauvaise élève malgré tout

Si Vincent Peillon se trompe dans son affirmation, il est intéressant de noter que la France est bel et bien sous la moyenne des pays de l'OCDE en matière de dépenses pour le primaire : 6.373 dollars par élève et par an en France, alors que la moyenne est de 7.719 dollars dans l'OCDE. Par ailleurs, l'étude permet grâce à d'autres indicateurs de mesurer la situation inconfortable du primaire en France.

Temps de travail des instituteurs  

Elle révèle que les instituteurs français donnent 918 heures de cours par an, largement plus que la moyenne de l'OCDE qui est de 782 heures. Il n'y a que quatre pays qui font travailler leurs les instituteurs plus longtemps qu'en France : les Etats-Unis, le Chili, les Pays-Bas et la Nouvelle-Zélande.

Nombre d'élèves par enseignant

Dans le primaire (maternelle + élémentaire), on compte 18,7 élèves par enseignant en France contre 15,8 élèves en moyenne dans les pays de l'OCDE. Il faut donner une précision sur ce chiffre. Il ne signifie par qu'il y a 18,7 élèves par classe. En fait, c'est l'ensemble des enseignants pris en compte, y compris les remplaçants, les enseignants en disponibilité ou en congé maternité, et qui est rapporté à l'ensemble des élèves.      

Salaires faibles

Enfin, pour en terminer avec cet état des lieux de l'école primaire, l'étude révèle que dans l'OCDE, un enseignant touche en moyenne 82 % du salaire moyen de son pays à niveau de qualification égale. En France, l'instituteur touche 73% de ce salaire moyen. En début de carrière dans le primaire, l'instituteur français gagne 18.800 euros net par an contre 22.000 euros en moyenne dans l'OCDE.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.