Cet article date de plus de huit ans.

"Un Marseillais sur quatre vit sous le seuil de pauvreté" ?

Le chiffre avancé par le sénateur Front national des Bouches-du-Rhône interpelle : "Un Marseillais sur quatre, voire sur trois, vit sous le seuil de pauvreté".
Article rédigé par Antoine Krempf
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min
  (Un Marseillais sur quatre, voire sur trois, vit sous le seuil de pauvreté ? © Maxppp)

Stéphane Ravier aurait pu s'arrêter à "un Marseillais sur quatre", ce qui est déjà beaucoup. D'après les données de l'insee, 25,1% des habitants la "ville-centre" (+ de 50% de la population de l'unité urbaine) vivent effectivement sous le seuil de pauvreté, c'est-à-dire avec moins de 989 euros par mois et par unité de consommation. 

Forte disparité sociale

Avec ce taux de pauvreté, Marseille se classe en tête des grandes villes, devant Lille (24.2%) et Nice (19.6%). Ce taux est également largement au-dessus du taux moyen de pauvreté en France métropolitaine : 14.3% en 2012.

Mais ce qui frappe dans les chiffres marseillais, c'est la forte disparité sociale de la ville. Plus de la moitié des 45.000 habitants du 3e arrondissement vivent sous le seuil de pauvreté, taux record en France pour une commune. A l'inverse, la pauvreté touche "seulement" 10% des habitants du 8e arrondissement de la ville. Plus largement, les revenus des 20% les plus riches sont plus de 5 fois supérieurs à ceux des 20% les plus pauvres.

Plus de pauvreté dans le centre

Plus on s'éloigne du coeur de la ville, moins les Marseillais sont démunis. Du quart de la population dans la "ville-centre", le taux de pauvreté chute à 12% en proche banlieue et 9% si l'on prend en compte la grande couronne. Et de ce point de vue, Marseille est une ville plutôt classique.

"Le taux de pauvreté est presque toujours plus élevé dans les villes-centres , note l'Insee. Il atteint parfois deux à trois fois celui des banlieues et plus de quatre fois celui des couronnes périurbaines (voire sept fois dans l'aire de Mulhouse : 30 % dans la ville-centre contre 4 % dans la couronne)."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.