Réforme des retraites : est-ce qu'en visant un âge légal à 64 ou 65 ans, "on se rapproche de la moyenne européenne", comme le dit Stanislas Guérini ?

écouter (4min)

Stanislas Guérini, le délégué général d'En marche, était l'invité de franceinfo au lendemain de l'élection d'Emmanuel Macron. Il est revenu sur l'une des mesures phares du candidat : la réforme des retraites. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Stanislas Guerini, délégué général de LREM, le 13 avril 2022 sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

C'est l'une des mesures phares d'Emmanuel Macron. Le président réélu propose de repousser l'âge de départ à la retraite à 64 ans, éventuellement 65 ans au prochain quinquennat. Selon Stanislas Guerini, le délégué général d'En marche, cela reviendra à nous aligner sur nos voisins. "On veut avoir l'objectif de ramener l'âge de départ à la moyenne européenne, à ce que font les autres pays autour de nous", a-t-il déclaré lundi 25 avril sur franceinfo. Une affirmation plutôt vraie, même s'il faut nuancer. 

Une tendance européenne à partir plus tard à la retraite

Un peu plus de la moitié des pays de l'Union européenne ont aujourd'hui un âge légal de départ à la retraite à 65 ans et plus. C'est le cas de la Belgique, de l'Espagne, de l'Italie ou encore de l'Allemagne qui vise même les 67 ans. Si on regarde l'autre moitié des pays européens, ceux qui sont en dessous des 65 ans comme la France, on se rend compte qu'une majorité a engagé des réformes pour atteindre dans les années à venir les 65 ans. Il y a donc bien une tendance européenne à partir plus tard à la retraite

Cependant, il faut apporter une certaine nuance parce que comparer les âges légaux entre les pays a ses limites d'après le Cleiss. Le centre des liaisons européennes et de Sécurité sociale explique ainsi que d'un état à l'autre, il y a des différences, parfois importantes. Par exemple, il y a des pays ou on cotise plus longtemps. Il y en a d'autres ou les femmes et les hommes ne partent pas au même âge légal. En Pologne ou en Autriche, les femmes partent à 60 ans, les hommes à 65, ce qui fausse évidemment les comparaisons. 

Un âge de départ effectif plus tôt


Si, jusqu'à maintenant, on parle d'âge légal, il faut aussi, et surtout, regarder l’âge effectif de départ à la retraite. En France, comme chez nos voisins, de nombreux travailleurs partent avant l'âge légal au risque de ne pas avoir une retraite complète. Selon les derniers chiffres de la Commission européenne, l'âge moyen de départ effectif au sein de l'UE est de presque 64 ans et il est d'un peu plus de 62 ans en France. Ce qui nous classe parmi les pays où l'on part le plus tôt à la retraite en Europe.  

Comment permettre à chacun de mieux s'informer ?

Participez à la consultation initiée dans le cadre du projet européen De facto sur la plateforme Make.org. Franceinfo en est le partenaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.