Cet article date de plus de sept ans.

Patrick Mennucci dit-il vrai sur la pauvreté et le chômage à Marseille ?

écouter (5min)
Le candidat socialiste à la mairie de Marseille affirme que "30% de gens vivent sous le seuil de pauvreté". Il ajoute que la cité phocéenne connait "le plus grand taux de chômage" parmi les villes de plus de 100.000 habitants en France". Vrai ou faux ? Réponse ici.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

Faux sur la pauvreté

La pauvreté à Marseille est un grand classique. Et Patrick Mennucci exagère, comme le candidat du Front national à la mairie, Stéphane Ravier, qui affirme, lui, qu'un tiers de la population vit sous le seuil de pauvreté.

Le chiffre, c'est 25% d'après la dernière étude du Compas, une société qui analyse la situation économique et sociale des territoires français. La méthode de calcul est celle-ci : le Compas prend en compte les revenus fiscaux, ajoute les prestations sociales et retranche les impôts payés pour connaitre le niveau de revenus. Et elle le compare au seuil de pauvreté, qui est de 977 euros pour une personne seule.     

Pauvreté pas uniforme

La pauvreté à Marseille n'est pas uniforme. Louis Maurin, consultant du Compas et directeur de l'Observatoire des inégalités, précise qu'"entre le 8eme arrondissement de Marseille et le 3eme arrondissement, on passe de 9% à 55%. Le taux de 25% est une moyenne entre des arrondissements très différents avec des taux de pauvreté très différents ."
55% de taux de pauvreté dans le 3eme arrondissement, c'est plus que le taux de la ville de Roubaix qui est en tête sur cet indicateur avec 45%. La particularité de Marseille, c'est que les populations démunies continuent de vivre dans la ville qui est très étendue, et pas à l'extérieur, en banlieue.

Faux sur le chômage et le classement de Gaudin

Par ailleurs, Patrick Mennucci affirme que "l'Express sort un classement des villes où le maire de Marseille est presque le dernier sur 30 maires de grandes villes. Tous les critères sont en bas. Nous avons le plus grand taux de chômage ".

Une fois encore, le candidat PS exagère. Le palmarès de l'Express classe l'actuel maire Jean-Claude Gaudin 22eme sur 34 maires de villes de plus de 100.000 habitants. Ce classement a été effectué par un jury de 18 personnes qui connaissent particulièrement bien sur les collectivités locales. Ce n'est pas un classement purement statistique. 

Sur le taux de chômage enfin, il est de 13,3% sur la zone d'emploi Marseille-Aubagne, d'après l'Insee. Trois villes sont plus mal placées que Marseille. Nîmes, Montpellier et la lanterne rouge Perpignan.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.