Le vrai du faux, France info

Nouveau Daft Punk : le vrai et le(s) faux

Alors que le duo électronique français vient de sortir un single en forme de tube de l'été, les faux morceaux (fakes) se sont multipliés sur Internet depuis huit jours. L'un d'eux a même été diffusé en radio. Comment cela s'est-il passé ? Réponse ici.

(©)

Pour comprendre comment peut arriver un faux single sur une radio, et la multiplication de fakes (de faux morceaux) sur le Net, il faut revenir en arrière et démonter les grandes lignes du marketing autour du duo masqué Daft Punk. Un modèle du genre car il part de loin, divulgue peu de chose et se sert de la dévotion des fans sur les réseaux sociaux.

Premiers teasers

Pour simplifier, on peut dire que tout commence le 2 mars avec ce qu'on appelle un teaser musical. C'est en fait un spot de publicité qui passe dans l'émission de télévision "Saturday night live" aux Etats-Unis.

Il s'agit de 15 secondes d'un riff de guitare de Nile Rodgers leader du
célèbre groupe disco funk, Chic. C'est tout, mais suffisant pour attiser la
curiosité des amateurs qui font tourner l'extrait sur Internet. La vidéo sera
vue des centaines de milliers de fois. Quelques jours après, un second extrait de
15 secondes est lancé.

Il y a 8 jours, un extrait plus long, une sorte de clip, est diffusé sur
l'écran géant du festival de Coachella aux Etats-Unis. Un festivalier (complice
ou pas) filme tout cela avec son téléphone et le diffuse sur Internet.

On découvre alors que celui qui chante sur le single est le célèbre rappeur
américain Pharrel Williams en compagnie du guitariste de Chic et des deux
français de Daft Punk.

L'extrait dure 1 minute 40 environ et se retrouve dans une version propre sur Internet. Cette matière encore bien maigre suffit toutefois à de multiples
remixeurs pour fabriquer des fakes, des fausses versions du morceau. 

L'erreur d'une radio

Et lundi dernier, un réseau musical français annonce en fanfare qu'il a le titre en exclusivité.

Sauf que le morceau diffusé est un fake. La partie chantée commence au beau milieu du 2ème couplet de la chanson originale. Qui a fabriqué ce faux Daft Punk ? On ne le sait pas mais les auditeurs et internautes se déchaînent sur Twitter et Facebook.

Un faux fake  

Dernier épisode de cette affaire qui prête à rire, un nouveau fake fuite mercredi dernier. Les fans et autres geeks ne savent plus quoi penser. Sauf qu'on s'aperçoit deux jours plus tard que ce fake était en fait le vrai single de Daft Punk qui a été mis en vente et en radio vendredi 19 avril à 6 heures (heure française), 00 heures (heure de la côte Est américaine).

L'album lui ne sort que dans un mois et l'opération marketing va se poursuivre.

(©)