Le vrai du faux, France info

NKM dit-elle vrai sur le diesel à Paris ?

La candidate à la candidature UMP pour la mairie de Paris affirme que tout le parc automobile de la ville de Paris est diesel. Vrai ou faux ? Réponse ici.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Faux  

La mairie de Paris réplique en affirmant que sur un total de 2.747 véhicules, 836 sont diesel (30%). Il s'agit de fourgonnettes et d'utilitaires. Ensuite, il y a 44 % de véhicules essence, 22 % de GPL et 4% d'électriques.

Faux aussi sur les poubelles   

Ensuite, Nathalie Kosciusko-Morizet affirme aussi que la ville de Paris a récemment renouvelé ses bennes à ordures entièrement au diesel.
La encore, c'est faux, d'après la mairie de Paris, qui affirme que les deux tiers des bennes à ordures et laveuses roulent au gaz naturel.
Pour l'avenir, la ville a décidé de proscrire l'utilisation du diesel pour ces camions. En attendant l'arrivée de nouveaux véhicules, une période transitoire de 15 mois est décidée pendant laquelle le diesel est toléré à titre dérogatoire.  

Vrai sur les bus diesel

NKM attaque encore ses adversaires socialistes de Paris et de la région Ile de France sur les bus.  
La députée UMP affirme que 286 bus au diesel ont été commandés en février dernier par le STIF, le syndicat des transports d'Ile de France.
Là, c'est vrai. Ces bus iront à la RATP, c'est à dire à Paris et aux communes de la petite couronne.
La région Ile de France (majorité PS) qui est derrière le SETIF se justifie. Elle précise que les nouveaux bus diesel seront aux nouvelles normes européennes (Euro 5 et 6) qui réduisent de 93% la quantité de particules par rapport aux anciens bus beaucoup plus polluants.

Par ailleurs, elle rappelle qu'il fallait acheter rapidement de nouveaux bus pour assurer la continuité du service. Elle ajoute que 17 bus hybride vont être expérimentés. 17 bus hybride, ce n'est pas énorme quand on sait qu'il y a en région parisienne environ 9.000 bus en circulation, la plupart diesel. On est encore très loin de la grande transition énergétique.

Enfin, la région Ile de France rappelle à Nathalie Kosciusko-Morizet que les représentants UMP au STIF ont voté pour la commande des 286 bus diesel en février dernier.

(©)