Cet article date de plus de neuf ans.

Nicolas Dupont-Aignan dit-il vrai sur l'étiquetage des plats cuisinés ?

écouter (3min)
Le député souverainiste affirme que "la Commission de Bruxelles a refusé l'étiquetage des plats cuisinés [...] alors que M. Hollande avait dit qu'il y arriverait". Vrai ou faux ? Réponse ici.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

Vrai...

... Au sujet de François Hollande. En plein scandale de la viande de cheval, le chef de l'Etat déclarait le 23 février 2013 au salon de l'Agriculture : "Je veux que, à terme, il y ait un étiquetage obligatoire sur les viandes insérées dans les produits cuisinés". 

Faux ...

... Sur la Commission européenne. Elle n'a pas refusé l'étiquetage obligatoire de l'origine des viandes sur les plats cuisinés. Actuellement elle travaille sur le dossier. Elle organise de nombreuses réunions et doit rendre en septembre une étude d'impact qui détaillera si oui, ou non, c'est faisable. En cas de réponse positive, il pourrait y avoir un règlement. Après, il faudrait attendre deux à trois ans pour qu'une telle disposition entre en vigueur. Le résultat n'est pas acquis pour ceux qui demandent l'étiquetage obligatoire.

Réticence

La Commission fait remarquer que tous les pays de l'Union ne réclament pas comme la France une telle mesure qui aurait, ajoute-t-elle, un impact sur les coûts de production. Le Bureau européen des unions de consommateurs estime que la Commission est réticente. Sa directrice Monique Goyens estime que "les signaux ne sont pas très encourageants parce que dans les réunions auxquelles nous participons, nous sommes en très large minorité. La plupart des personnes invitées représentent soit l'industrie alimentaire soit des Etats membres dont on sait qu'ils sont contre l'étiquetage obligatoire. Parce que, bien-sur, quand ont doit plus étiqueter ça pourrait couter plus cher ou en tout cas c'est ce que l'industrie prétend".
    
La Commission européenne affirme encore qu'un tel étiquetage obligatoire n'aurait pas empêché la fraude sur la viande de cheval. Elle rappelle que le volontariat est possible en matière d'étiquetage. Rien ne l'interdit dans le droit européen.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.