Le vrai du faux, France info

Michel Sapin dit-il vrai sur les dépenses de santé ?

Le ministre des Finances affirme que "chaque année, la France a dépensé moins que ce qui était prévu en terme de dépenses de santé". Vrai ou faux ? Réponse ici. 

(©)

Vrai

La France dépense moins que prévu depuis plusieurs 2010. On parle ici du budget de la sécurité sociale, c'est à dire les dépenses de santé remboursées, et surtout on parle de hausses de dépenses moins fortes que prévues. Avant 2010, il y a avait des hausses plus fortes que celles qui étaient prévues dans les budgets.

Hausses

Quoi qu'il en soit, d'une année sur l'autre, il y a toujours une hausse des dépenses de santé, forte ou modérée. Cela s'explique par les progrès techniques qui ont permis année après année de soigner des maladies qu'on ne pouvait pas soigner avant. L'autre explication tient à une raison démographique.

Gérard Cornilleau, économiste à l'OFCE, rappelle que "chaque année, la population continue d'augmenter et en outre elle vieillit. Or on sait que quand les gens vieillissent ils dépensent plus pour se soigner. En gros entre 70 ans et la fin de la vie, c'est quatre fois plus (de dépenses, NDLR) que la moyenne. Donc le vieillissement et l'augmentation de la population justifient une hausse d'environ 1% en termes réels des dépense de santé ".

2013

L'an dernier, les dépenses de la sécurité sociale en augmentation devaient être de 175 milliards d'euros pour atteindre finalement 174 milliards. Cela fait un milliards de moins que prévu. Parmi les explications, on trouve la baisse des indemnités journalières, des dépenses de transports et de kiné. Il y a eu aussi des efforts sur les dépenses de médicaments. 

Dépenses totales en stagnation

Si les dépenses de la sécurité sociale se montent à 174 milliards d'euros, les Français dépensent au total 235 milliards d'euros (chiffres 2012). Près de 60 milliards de plus que les soins remboursés. 
Là aussi, le chiffre augmente chaque année, mais cette progression s'est calmée en France comme dans l'ensemble des pays de l'OCDE. Au final, ceux qui dépensent le plus sont les Américains, suivis des Néerlandais, des Français et des Allemands.

(©)