Le vrai du faux, France info

Manuel Valls dit-il vrai sur l'allocation de rentrée scolaire ?

Le Vrai du Faux se penche ce matin sur une phrase prononcée par Manuel Valls hier lors de son discours de clôture de l'Université d'été du PS à La Rochelle : “Quand nous versons l’allocation de rentrée scolaire, que viennent de toucher des milliers de familles, nous ne faisons pas de l’austérité”. Vrai ou faux Antoine Krempf ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(A la Rochelle, Manuel Valls a multiplié les exemples pour prouver qu'il ne mène pas une politique d'austérité © Reuters)

Manuel Valls a raison quand il parle de "milliers de familles". Pour être précis, 2,9 millions sont en train de toucher en ce moment l’ARS, l’allocation de rentrée scolaire. Pour les parents d’enfants au collège, c’est tout de même un coup de pouce de 382,64 euros. Un chiffre en hausse de 0,6% par rapport à l’an dernier.

Une rentrée plus chère cette année

Mais Manuel Valls devrait se méfier des exemples qu’il choisit pour prouver qu’il ne mène pas une politique d’austérité. D’abord parce que la coût de la rentrée augmente beaucoup plus que le montant de l’allocation. D’après l’association Familles de France, il faut compter un peu plus de 189 euros pour un élève qui entre en sixième.

"Cette augmentation est plus forte sur le poste « vêtements de sport » avec + 4,5 % en 1 an. Elle reste modérée sur le poste de « fournitures papetières » (+1,13%) et sur le poste de « fournitures non papetières » (+1,4%) ", précise l'étude annuelle de l'association. Les milliers de familles dont parle le Premier ministre vont devoir mettre un peu plus de leur poche pour acheter les fournitures scolaires de leurs enfants cette année.

Troisième plus faible revalorisation depuis 2001

Plus gênant encore, lorsqu'on regarde le montant de cette allocation de rentrée scolaire depuis 2001, on se rend compte que c’est seulement la troisième fois qu’elle augmente si peu d’une année sur l’autre. Même quand le coût de la rentrée baissait en 2008 et 2009, l’ARS, elle augmentait pour les parents d’élèves. Par contre, elle a stagné à deux reprises, en 2001 sous le gouvernement Jospin et en 2010 lorsque François Fillon était à Matignon.

Le plus numérique du Vrai du Faux

C'est la nouveauté dans le Vrai du faux : le décryptage d'une image, d'une vidéo ou d'une déclaration populaire sur les réseaux sociaux. En l'occurence, on s'intéresse à la fausse photo de la carte d'identité de Najat Vallaud Belkacem. 

A lire ici > Quand Najat Vallaud-Belkacem est rebaptisée Claudine Dupont

(A la Rochelle, Manuel Valls a multiplié les exemples pour prouver qu'il ne mène pas une politique d'austérité © Reuters)