Le vrai du faux, France info

Le vrai du faux. Non, une camionnette blanche n’enlève pas des enfants à Beaune-la-Rolande

Antoine Krempf passe au crible des faits repérés dans les médias et sur les réseaux sociaux. Aujourd'hui, une étrange camionnette blanche qui rôderait dans le Loiret et enlèverait des enfants.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoAntoine KrempfRadio France

Mis à jour le
publié le

Après vérification, aucun enlèvement d\'enfants ou d\'adulte n’a été signalé dans le département.
Après vérification, aucun enlèvement d'enfants ou d'adulte n’a été signalé dans le département. (capture d'écran Facebook)

"Cette camionnette tourne sur Beaune-la-Rolande et force des enfants à monter avec eux ! Si vous voyez  cette camionnette, appelez la gendarmerie et partagez au maximum !!!" Voilà ce qu’on peut lire sur des comptes Facebook d'habitants du Loiret et du Loir-et-Cher, accompagné de la photo d’une camionnette blanche, plaque d’immatriculation bien visible.

Sauf que c’est faux. Cette histoire a été montée de toute pièce : c'est la gendarmerie du Loiret qui dénonce la rumeur sur son compte Facebook. Après vérification, aucun enlèvement d'enfant ou d'adulte n’a été signalé dans le département ces derniers jours. Quant à la photo de la camionnette, elle a été récupérée sur le compte Facebook d'une femme du Pas-de-Calais qui l'accompagne encore une fois de ce commentaire "Si vous voyez cette camionnette, appelez la gendarmerie." Rien ne nous dit pourquoi, il faudrait appeler les gendarmes mais rien n’y fait : la photo est partagée 6 000 fois en une dizaine de jours.

Une longue liste d'affaires similaires

Cette fausse histoire d'enlèvement s'inscrit dans une longue liste d'affaires similaires. Déjà, en mars dernier, plusieurs collèges et mairies du Val d'Oise alertent les parents sur leur site et sur Facebook sur une autre camionnette blanche qui rôderait dans les rues et approcherait des enfants... Idem dans le pays de Briouze dans le département de la Manche. En mai, ce sont deux hommes à bord d'une autre camionnette blanche qui auraient tenté d'enlever des adolescents à Nîmes. Au même moment, une camionnette blanche rôde dans les rues de Goussainville en région parisienne avec un homme qui propose des friandises aux enfants. Dernier exemple : en juin dernier, "deux étrangers" aurait tenté d'enlever un enfant sur la commune d'Habsheim dans le Haut-Rhin... à bord d’une "camionnette blanche"

À chaque fois, ces histoires sont fausses. En Alsace, par exemple, l’affaire part du faux témoignage d’un écolier. L’histoire est reprise, déformée, amplifiée sur les réseaux sociaux, comme Facebook ou Snapchat. Et accompagnée d'un message comme  : "Je ne sais pas si c’est vrai, mais au cas où, je partage". Quand nous évoquons ces cas aux maires des communes concernées, ceux-ci sont bien ennuyés : faut-il communiquer ou non sur ces histoires ? Faut-il appeler les parents à la vigilance, quitte à rendre la rumeur crédible et l'amplifier ? Ensuite, ces rumeurs sont surtout gênantes pour les forces de l'ordre, forcées de tout vérifier à chaque message du genre, massivement partagé sur Facebook.

Après vérification, aucun enlèvement d\'enfants ou d\'adulte n’a été signalé dans le département.
Après vérification, aucun enlèvement d'enfants ou d'adulte n’a été signalé dans le département. (capture d'écran Facebook)