Le vrai du faux, France info

Le vrai du faux. Non, les drogues ne seront pas autorisées dans les stades de la Coupe du monde 2018

Antoine Krempf passe au crible des faits repérés dans les médias et les réseaux sociaux. Aujourd'hui, des articles qui affirment qu'il est possible de consommer de la drogue dans les stades de football russes pendant la Coupe du monde 2018.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Non, les drogues ne seront pas autorisées dans les stades de la Coupe du monde 2018
Non, les drogues ne seront pas autorisées dans les stades de la Coupe du monde 2018 (CAPTURE ECRAN MCETV)

La Russie devient la nouvelle terre du football mondial pendant un mois à l'occasion de la Coupe du monde qu'elle organise. Douze stades hébergeront les rencontres des 32 équipes qualifiées et selon plusieurs médias, il sera possible d'amener diverses substances illicites dans ces enceintes. 

"Cocaïne, héroïne, cannabis, toutes les drogues seront autorisées dans les gradins du Mondial 2018 !" Il s'agit d'un exemple de titres de dizaines d'articles publiés ces dernières semaines sur des sites comme Sport24Info.ma ou encore MCE TV. On peut y lire que les autorités russes sont inquiètes de voir débarquer des supporters aux poches remplies d'herbe ou de seringues prêtes à l'emploi, laissant penser qu'il est possible d'avoir de la drogue sur soi pendant les matchs.

C'est faux. Mieux vaut ne pas tenter de passer les douanes russes en revendiquant haut et fort le droit à la possession de drogues en tous genres car cette autorisation est à nuancer... En effet, les douanes russes préviennent sur leur site internet : "Il est interdit d'entrer sur le territoire russe avec des drogues ou des substances psychotropes sauf s'il s'agit de médicaments à usage personnel."

Des mesures drastiques et une utilisation encadrée

Pour prouver qu'il s'agit bien de médicaments, les autorités russes exigent une prescription médicale et vérifient l'identité du patient ainsi que la quantité de médicaments transportée. Enfin, si cette prescription est écrite en français, il vous faudra une traduction du document en russe certifiée par un notaire.

Autant de conditions rendant difficile d'entrer dans un stade avec des drogues. Une fois sur place, n'espérez pas pouvoir fumer de quelconque substance dans les tribunes qui sont toutes non-fumeurs. Seules les zones réservées à cet effet et se situant en dehors des enceintes ne seront pas soumises à cette interdiction. 

Le règlement de la Fifa est clair à ce sujet : "Les drogues, les psychotropes et autres substances toxiques sont interdits, y compris sous forme de médicaments. Ces derniers ne sont autorisés que s'ils sont prescrits par un médecin et dans la quantité prévue. La prescription médicale devra être présentée en anglais ou en russe."

Ainsi, ni Moscou ni la Fifa n'autorisent la consommation de drogues pendant la compétition, sauf pour les supporteurs qui suivent un traitement. Cela exclut donc toute consommation récréative. Sont également interdits les produits à base de cannabis, de cocaïne ou d'héroïne. Ces consommations autorisées au cas par cas n'ont, en outre, aucun lien avec cette Coupe du monde 2018. Ces règles ont été adoptées par la Russie en 2015 dans le cadre des accords de l’Union économique eurasiatique. Aussi, les pays membres de l'espace Schengen ont eux également adopté les mêmes règles. Vous voilà prévenus.

Non, les drogues ne seront pas autorisées dans les stades de la Coupe du monde 2018
Non, les drogues ne seront pas autorisées dans les stades de la Coupe du monde 2018 (CAPTURE ECRAN MCETV)