Le vrai du faux, France info

Le vrai du faux. Non, les Allemands n’ont pas cessé d’utiliser leur voiture pour protester contre la hausse du prix de l’essence

Antoine Krempf passe au crible des faits repérés dans les médias et sur les réseaux sociaux. Aujourd'hui, les Allemands qui auraient abandonné leur voiture pour protester contre la hausse du prix de l’essence.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
Antoine KrempffranceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Une simple recherche sur Google Images permet de se rendre compte que la scène ne se déroule pas en Allemagne, mais en Chine.
Une simple recherche sur Google Images permet de se rendre compte que la scène ne se déroule pas en Allemagne, mais en Chine. (capture d'écran Facebook)

Les Allemands, bien décidés à ne pas se laisser faire, s’organisent et font pression sur le gouvernement pour faire baisser le prix de l’essence en cessant d’utiliser leur voiture. C’est, en substance, ce que nous pouvions lire, ces derniers jours, sur Facebook.  

"En Allemagne, peut-on lire sur un post viral, le gouvernement a augmenté le prix du carburant. En seulement une heure de temps, les gens ont abandonnés leurs voitures dans les rues et les avenues et sont allés à pied à la maison. Plus d'un million de voitures abandonnées. Ils ont dû baisser le prix. Quand le peuple est intelligent, les corrompus ne parviennent pas à réaliser leurs objectifs."

Le post a été partagé plus de 1 300 000 fois sur Facebook.
Le post a été partagé plus de 1 300 000 fois sur Facebook. (capture d'écran Facebook)

Le message est accompagné d'une photo censée montrer la fronde des conducteurs allemands. On y voit des centaines de voitures à l'arrêt en plein milieu de la route. En l’espace de cinq jours, le message est partagé à partir d’un seul compte plus d'un million trois cent mille fois, essentiellement dans les pays d'Afrique francophone, mais aussi en France. Le tout assorti de commentaires tels que "Ah, mais qu'est-ce qu'on attend pour faire ça chez nous ?"

Sauf que tout ceci est complètement faux. Commençons par la photo : une simple recherche sur Google Images permet de se rendre compte que la scène ne se déroule absolument pas en Allemagne, mais en Chine sur une autoroute. Nous sommes ce jour-là en août 2010, lorsqu'un bouchon de plus de 100 km de long provoque onze jours d’embouteillages, les voitures coincées roulant en moyenne 1 km par jour. La séquence a été baptisée "le bouchon du siècle" et c’est cette dernière qui resurgit à l’appui du prétendu volte-face populaire allemand.

Un peu de vrai dans le faux

Rien à voir, donc, avec cette histoire de conducteurs allemands qui auraient abandonné leur voiture pour protester contre le prix du carburant. Pour autant, l’histoire s’inspire de la grogne, en 2012, des automobilistes allemands, mécontents des prix records constatés à la pompe (1,70 euros le litre de Super Sans Plomb). Pour protester, un Allemand avait lancé un appel sur Facebook pour que personne ne fasse le plein le 1er mars, espérant sans doute que ce coup d'éclat fasse baisser le cours mondial du brut.

L’initiative connaît un succès monstre sur Facebook : plus d'un million de signataires, soit peu ou prou le nombre annoncé dans notre post de 2017 d’Allemands qui auraient abandonné leur voiture sur la route. Sauf que l'évènement Facebook a finalement été supprimé, et qu’entre dire qu'on va faire quelque chose sur les réseaux sociaux et le faire réellement, il y a souvent un… léger décalage.

Une simple recherche sur Google Images permet de se rendre compte que la scène ne se déroule pas en Allemagne, mais en Chine.
Une simple recherche sur Google Images permet de se rendre compte que la scène ne se déroule pas en Allemagne, mais en Chine. (capture d'écran Facebook)