Le vrai du faux, France info

Le vrai du faux. Non, des candidats au bac 2017 n’ont pas planché sur un titre de Booba

L’extrait d’un titre du rappeur Booba aurait été proposé aux élèves candidats au bac en 2017. Mais cette information est fausse et s’appuie sur un fake qui tourne sur internet

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoGérald RouxRadio France

Mis à jour le
publié le

Booba aux Eurockéennes de Belfort le 8 Juillet 2017
Booba aux Eurockéennes de Belfort le 8 Juillet 2017 (SEBASTIEN BOZON / AFP)

L’information a été donnée mercredi 8 novembre dans le 19.45 de M6. On y parlait des stars de la musique que certaines universités peuvent parfois étudier comme par exemple "Beyonce est-elle une figure du féminisme ?".  

Le JT de M6 annonce qu'en France aussi, on s'intéresse aux stars de la musique dans l'éducation : "Au baccalauréat cette année, il a été proposé par exemple de disserter sur une citation du rappeur Booba".  

La citation

La citation montrée à la caméra est extraite d’un titre de Booba datant de 2002, Strass et paillettes.     

"Ne rappe ni pour la gloire, ni pour la passion, j'n'attends d'ta part ni compliments ni ovations. Quand bien même tu kiffes, fais-le avec modération".  

Faux    

Contacté, le ministère de l'Education a consulté la mission du pilotage des examens, qui a consulté les sujets du bac de Français et de Philo dans les séries générales, les séries technologiques et aussi les bacs pros. Ils n'y ont pas trouvé la moindre trace de Booba.   

D’où sort le fake ?    

En cherchant sur internet, nous avons trouvé sur plusieurs sites spécialisés dans le rap, dont "13 Or du Hip-Hop", la photo d'un document présenté comme un devoir surveillé de Français, avec le sujet de dissertation sur la citation de Booba.   

Il y est notamment écrit : "En vous fondant sur les textes étudiés en cours et sur vos connaissances littéraires, vous discuterez la pertinence de ce conseil donné par Booba". On y croirait presque.   

Mais voilà, ce document est daté du samedi 12 mai 2017, soit un mois avant les épreuves du bac. De plus, un samedi pour passer le bac n’est pas un jour habituel. Pour couronner le tout, le 12 mai en 2017, ce n'était pas un samedi, c'était un vendredi.    

Enfin, pour finir ce n'est même pas Booba qui prononce la tirade en question mais un autre rappeur, Ali, qui rappe en duo avec Booba sur ce titre (3'01'').

Booba aux Eurockéennes de Belfort le 8 Juillet 2017
Booba aux Eurockéennes de Belfort le 8 Juillet 2017 (SEBASTIEN BOZON / AFP)