Le vrai du faux, France info

Le vrai du faux. Non, cette vidéo ne montre pas des musulmans anglais ou des migrants en France

Antoine Krempf passe au crible des faits repérés dans les médias et les réseaux sociaux. Aujourd'hui, une vidéo violente, largement partagée sur les réseaux sociaux, dont la légende indique qu'elle aurait été tournée en Angleterre, à Metz ou au Brésil, selon ceux qui l'ont relayée.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Une vidéo montrant des hooligans suisses détournées sur les réseaux sociaux
Une vidéo montrant des hooligans suisses détournées sur les réseaux sociaux (Capture d'écran Facebook)

Vous avez peut-être vue cette vidéo sur les réseaux sociaux ces derniers jours : une scène sans doute filmée avec un téléphone portable, depuis la fenêtre d'un immeuble. En contre-bas, un groupe d'hommes, la plupart habillés en blanc au milieu de la rue s'attaquent à des voitures qui tentent de passer. 

Des milliers d'internautes dupés

Mais d'où vient cette vidéo, et dans quel contexte a-t-elle été filmée ? 

Ces derniers jours, ces images ont été massivement partagées au Royaume-Uni. D'après les comptes qui l'ont partgé, la scène s'est déroulée à Birmingham. Il s'agirait de musulmans qui ont décidé de privatiser la route à la tombée de la nuit pour fêter la rupture du jeûne et manger tranquillement sur la chaussée.

La version angalise de la vidéo
La version angalise de la vidéo (Capture d'écran Facebook)

Sauf que dans le même temps, une publication du groupe Facebook "Peuple de France" partagée plus de 50 000 fois ces derniers jours affirme qu'il s'agit en fait d'une agression commise par des migrants dans la ville de Metz.

La même vidéo censée montrer une scène de violence à Metz
La même vidéo censée montrer une scène de violence à Metz (Capture d'écran Facebook)

Et on trouve aussi une version brésilienne de la même vidéo. Cette fois, on nous explique qu'il s'agit de black blocs qui s'attaquent à des automobilistes de São Paulo.

En réalité, la scène s'est passée le 22 mai à Bâle, en Suisse, après une rencontre contre le FC Lucerne rapporte le quotidien 20 Minutes. Environ 90 ultras de Bâle mais aussi de Zurich et de Karlsruhe en Allemagne se sont donc affrontés dans la rue. Deux Allemands, neuf Suisses, deux Italiens et un Salvadorien ont été arrêtés par la police. Rien à voir avec des musulmans anglais, des migrants en France ou des black blocks brésiliens. Mais le fait que la même vidéo très impresionnante ait été utilisée dans des contextes différents révèle les sujets sur lesquels la manipulation en ligne fonctionne bien dans chacun de ces pays.

Une vidéo montrant des hooligans suisses détournées sur les réseaux sociaux
Une vidéo montrant des hooligans suisses détournées sur les réseaux sociaux (Capture d'écran Facebook)