Cet article date de plus de trois ans.

Le vrai du faux. Non, cette vidéo d'affrontements à Paris n'est pas récente

écouter (2min)

Antoine Krempf passe au crible des faits repérés dans les médias et les réseaux sociaux. Ce lundi, une vidéo vieille de plus quatre ans qui refait surface sur Facebook.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La vidéo originale a été publiée le 19 juillet 2014 sur Youtube. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Plus de 850 000 personnes l'ont vue ces derniers jours et environ 25 000 utilisateurs de Facebook l'ont partagée sur leur propre compte. Il faut dire que cette vidéo est impressionnante. A l'image : deux voitures de police violemment attaquées en pleine rue. Les images sont impressionnantes et le texte qui l'accompagne appelle les internautes à s'indigner : "AVEZ VOUS VU CES IMAGES DANS LES MEDIAS?????.....Une vidéo qui fait peur. Elle est belle la république, quelle chance pour la France cette immigration. Honte à nos politiciens. A faire suivre."

Une vidéo qui date de 2014

Si aucun média n'a parlé récemment de ces images, c'est qu'elles ne sont pas récentes. La vidéo originale a été publiée le 19 juillet 2014 sur Youtube, ce que semble avoir "oublié" de préciser la publication Facebook de ces derniers jours.

La vidéo partagée ces derniers jours a été extraite d'images mises en ligne en 2014 sur Youtube (Capture d'écran Youtube)

Voici le contexte de ces images : durant l'été 2014, Israël mène une opération militaire dans la bande de Gaza. En France, plusieurs dizaines de manifestations pro-palestiniennes sont organisées. Le 19 juillet, la préfecture de police de Paris décide d'interdire le rassemblement parisien en raison de risques de troubles à l'ordre public. Ce qui n'a donc pas empêché des affrontements. Une quarantaine de personnes ont été interpellées. 

Si "aucun média n'a parlé de ces images" ces derniers jours, c'est donc parce qu'elles remontent à l'été 2014. A l'époque, ces affrontements avaient fait la Une des chaînes de télévision, de radio et des journaux. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.