Le vrai du faux, France info

VRAI OU FAKE La métropole du Grand Paris a-t-elle mis en place la ZFE sans l'accompagner d'aide au changement de véhicules, comme l'affirme Valérie Pécresse ?

Alors que le thème de la mobilité est un enjeu phare des élections régionales en Ile-de-France, la présidente de la région, candidate à sa réélection, affirme qu'il n'y a pas eu d'aide mise en place pour changer les véhicules les plus polluants dans le cadre de la mise en place de la Zone à faible émission (ZFE).

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le périphérique parisien, le 20 décembre 2020.
Le périphérique parisien, le 20 décembre 2020. (BERTRAND GUAY / AFP)

Depuis le 1er juin, les véhicules dotés d'une vignette crit'Air 4 n'ont plus le droit de rouler au sein de la ZFE (Zone à faible émission) mise en place en région parisienne par la métropole du Grand Paris. Cette ZFE est en effet la zone qui délimite le territoire dans lequel les véhicules les plus polluants n'ont plus le droit de circuler (un périmètre délimité en Ile-de-France par l'Autoroute A86).

Selon Valérie Pécresse, interrogée mercredi 16 juin sur RTL, cette ZFE a été mise en place "sans l'accompagner avec des mesures extremement puissantes d'aide au changement des véhicules" alors que, rappelle-t-elle, "dans cette zone (...) les trois-quarts des véhicules vont devoir être mis à la casse d'ici 2024". Cette affirmation est erronée en plusieurs points.

Tous ces véhicules ne finiront pas à la casse

Si les voitures les plus polluantes n'auront en effet plus le droit de circuler dans la ZFE, elles n'auront pas à finir obligatoirement à la casse. Leur utilisation reste possible en dehors des zones règlementées. De plus en plus de voitures seront toutefois effectivement concernées par cette restriction d'ici 2024. La métropole du Grand Paris a établi un calendrier prévoyant qu'à cette échéance, toutes les voitures dotées d'une vignette crit'air 2, 3, 4 ou 5 seront bel et bien bannies de la ZFE.

Jusqu'à 19 000 euros d'aides pour changer de voiture

Par ailleurs, Valérie Pécresse dit faux quand elle affirme que la mise en place de cette ZFE s'est faite sans aide au changement de véhicules. Dès 2019, en présentant la ZFE, la métropole du Grand Paris avait également présenté les aides auxquelles les automobilistes avaient le droit. Ce dispositif d'aide est facilement consultable en ligne. La métropole propose jusqu'à 6 000 euros pour l'achat d'un véhicule propre (a condition, ici, de se débarasser définitivement de son ancien véhicule). Cette aide "Métropole Roule Popre" est également cumulable avec la prime à la conversion et le bonus écologique proposé par l'Etat. Au total, un francilien peut donc, sous conditions, bénéficier jusqu'à 19 000 euros d'aide pour changer de voiture. Un guichet unique a même été créé pour en faciliter la demande. 

Le périphérique parisien, le 20 décembre 2020.
Le périphérique parisien, le 20 décembre 2020. (BERTRAND GUAY / AFP)