Le vrai du faux, France info

"La France, championne d'Europe de la création d'entreprises" ?

C'est ce qu'affirme Alain Juppé. Et le candidat à la primaire à droite a raison... même si on est surtout les champions d'Europe des créations d'entreprises sans aucun salarié.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(La France est-elle championne d'Europe des créations d'entreprises ? © Maxppp)

Le nombre de créations d'entreprises est devenu un argument clé du débat politique. L'actuel gouvernement se base sur ce chiffre pour montrer que "

" et l'opposition s'en sert pour prôner un soutien accru à ces nombreux entrepreneurs. Alain Juppé affirme ainsi que "c'est en France qu'on crée le plus d'entreprises en Europe, plus qu'en Allemagne et en Grande-Bretagne"

Et c'est vrai. Avec près de 390.000 créations d'entreprises en 2013, d'après la dernière année disponible chez Eurostat, on est effectivement champions d'Europe devant l'Allemagne et le Royaume-Uni. 

Nombre de créations d'entreprises en Europe, 2013
Create column charts
Des créations d'entreprises... sans salariés --------------------------------------------Mais à y regarder de plus près, la France est surtout la championne d'Europe des créations d'entreprises sans aucun salarié. C'est le cas de [plus de 90% des entreprises lancées](http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=ip1485)... y compris si l'on exclut du total les auto-entrepreneurs.Pour les créations d'entreprises avec 1 à 10 salariés, la France arrive très loin derrière l'Allemagne et le Royaume-Uni mais aussi le Portugal, l'Espagne ou la Roumanie.Par contre, on se rattrape un peu avec les créations d'entreprises de plus de 10 salariés, avec une honorable deuxième place derrière le Royaume-Uni. Sauf qu'en proportion, ces créations ne représentent pas beaucoup, un peu plus de 2.000 sur les 390.000 entreprises lancées en 2013.Des emplois finalement créés... mais compensés par les fermetures -----------------------------------------------------------------La logique voudrait que les entreprises créées, même sans emploi, finissent par se développer et donc embaucher des salariés. Mais c'est en fait plus compliqué. Parce qu'avant de se développer, il faut survivre.[D'après l'Insee](http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=ip1543), sur l'ensemble des entreprises lancées en 2010, sept sur dix étaient encore actives trois ans plus tard. Sur ces survivantes, le tiers avait effectivement créé de l'emploi. Mais, au final, ces créations d'emploi ne suffisent pas à compenser les pertes liées à la fermeture des entreprises qui n'ont pas réussi à passer le cap des trois ans.
(La France est-elle championne d'Europe des créations d'entreprises ? © Maxppp)