Cet article date de plus de sept ans.

Jérôme Guedj : "Total ne paie pas d'impôts en France"

écouter (5min)
"Regardez Total, on est tous très fiers de cette grande entreprise française. Mais elle ne paie pas d'impôts en France. Pire, elle va toucher du crédit impôt compétitivité emploi". Vrai ou faux pour le député socialiste ?
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Jérôme Guedj dit-il vrai sur les impôts de Total ? © Maxppp)

Total paie des impôts en France. D'après les chiffres de l'entreprises : 410 millions d'euros l'an dernier au titre des taxes sur les salaires, des impôts locaux, de la contribution économique territoriale, du forfait social et de la contribution sociale de solidarité des sociétés. Et il faut également y ajouter 160 millions d'euros au titre de la taxe de 3% sur les distributions de dividendes aux actionnaires français.

D'importants bénéfices... à l'étranger

Mais, Total, premier groupe du CAC40, ne paie pas d'impôt sur les sociétés. Pas un seul centime des 10,8 milliards d'euros de bénéfices réalisés en 2013 n'a été taxé en France.... comme en 2012. Ce n'est pas le résultat d'un obscure montage financier ou d'un exil fiscal, mais la conséquence des mauvais résultats du groupe en France : 200 millions de pertes l'an dernier. Ses bénéfices sont essentiellement réalisés à l'étranger, dont plus de la moitié en Afrique pour ses activités d'extraction.

19 millions au titre du CICE

Jérôme Guedj a plutôt raison quand il affirme que Total touche le CICE. Pour être plus précis, le groupe a théoriquement obtenu une économie d'impôt de 19 millions d'euros l'an dernier au titre du crédit impôt compétitivité emploi. Mais pour en profiter, il faudrait que le groupe continue de perdre de l'argent pendant les trois prochaines années en France. c'est en tout cas ce que prévoit la loi pour les entreprises en déficit.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.