Le vrai du faux, France info

Jean-Paul Huchon dit-il vrai sur le "AAA" de l'Ile-de-France et de Paris ?

Le président de la région Ile-de-France affirme : "Nous sommes la seule collectivité avec Paris qui soit dotée de la notation +AAA+. Elle a été encore confirmée il y a deux semaines". Vrai ou faux ? Réponse ici.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Faux

Paris et l'Ile-de-France n'ont pas un "AAA", mais un "double A", d'après deux notations très récentes de Standard and Poor's et Fitch, deux des trois grandes agences de notation mondiales.
Par ailleurs, cette note "AA" est détenue par d'autres collectivités locales, comme les Pays-de-Loire ou la région Languedoc-Roussillon.

"AAA" perdu en 2012

Paris et l'Ile-de-France ont été notées "AAA" avant de perdre cette note en janvier 2012. Mais ces deux collectivités n'en sont pas directement responsables. Elles ont été victimes de la dégradation de la note de l'Etat français, quand le "triple A" a été perdu il y a deux ans. Les experts de Standard and Poor's expliquent que la note d'une collectivité locale ne peut pas être supérieure à la note de l'Etat. Car une ville comme Paris ou une région comme l'Ile-de-France dépendent de l'Etat français. Elles reçoivent notamment des dotations de l'Etat.

Utilité des agences de notation

Les communes ou les régions ont besoin des agences de notations pour se financer alors que les crédits bancaires se sont raréfiés ces dernières années. 
Pour trouver de l'argent, les collectivités locales doivent émettre des obligations sur les marchés financiers. Et pour cela, il vaut mieux être bien noté afin d'inspirer la confiance aux prêteurs et pour obtenir des taux d'intérêts les plus bas possible.

"AA" correct par rapport à "AAA"

Reste que le passage de "AAA" à "AA" n'est vraiment pas dramatique pour la réputation de Paris et de L'Ile-de-France.
A la lecture des deux derniers communiqué de Standard and Poor's pour Paris et l'Ile-de-France, on a l'impression de lire le bulletin scolaire de bons élèves. L'agence parle d'"endettement modéré", de gestion financière et de situation de liquidités "très positives". Elle souligne que Paris et l'Ile-de-France sont des collectivités dont l'économie est riche. Bref, c'est bon.

(©)