Le vrai du faux, France info

Jean-Claude Mailly dit-il vrai sur les retraites ?

Le secrétaire général de Force ouvrière affirme que "un salarié du privé sur deux qui demande la liquidation de sa retraite n'est plus du tout en activité". Vrai ou faux ? Réponse ici.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Vrai

Avant de voir pourquoi, rappelons que la liquidation de la retraite, c'est le moment où l'on décide se mettre à la retraite, de faire valoir ses droits.

A présent, pour connaitre dans quelle situation se trouvent les personnes du secteur privé au moment le liquider leur retraite, nous avons scruté un document de la Caisse nationale d'assurance vieillesse (Cnav). (Voir ci-dessous)
Dans ce document, il ressort qu'en 2010, un peu plus de 47% des assurés ont connu au moins un trimestre d'activité dans l'année précédant leur départ à la retraite. Et par conséquent, 53% ne travaillaient pas.

Cette catégorie se découpe ainsi. 14,7% de chômeurs indemnisés, 7,1% de personnes en invalidité ou en maladie. Et 30,8% n'avaient pas cotisé et touchaient souvent des minimas sociaux pour vivre.

Taux d'activité des seniors  

Plus largement, le taux d'activité des 55-64 ans était de 44,4% en France en 2011. C'est peu, mais il faut se souvenir que ce taux était encore plus faible en 2001 (31 %).

L'augmentation de l'activité des seniors en 10 ans a plusieurs explications. Serge Volkoff, chercheur au Centre d'étude de l'emploi rappelle que "les générations concernées ont commencé à travailler de plus en plus tard et donc sont obligées d'attendre d'avantage pour atteindre le nombre d'années de cotisations ". Pour Serge Volkoff, "il y a aussi un effet de génération du coté des femmes ". "De plus en plus de femmes étaient en emploi salarié et ça se retrouve aujourd'hui dans le taux d'emploi des seniors. Il y a aussi les politiques de retraites (réformes de retraites en France, NDLR) et de préretraites qu'on a supprimées ".
    
Ce phénomène est présent dans de nombreux pays de l'OCDE. En 2011, près de 53% des 55-64 ans avaient un travail dans les pays de l'OCDE.

(©)